Terrorisme: Appel du chef d'Al-Qaïda à attaquer l'Occident
Publié

TerrorismeAppel du chef d'Al-Qaïda à attaquer l'Occident

Ayman al-Zahawiri demande aux musulmans du monde entier de «porter la guerre dans les villes occidentales» dans un message diffusé dimanche.

Capture d'écran d'une vidéo d'Ayman al-Zahawiri diffusée en novembre 2013.

Capture d'écran d'une vidéo d'Ayman al-Zahawiri diffusée en novembre 2013.

AFP

Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zahawiri, a appelé à l'unité des djihadistes en Irak et en Syrie en dépit de son rejet du califat proclamé par le chef du groupe Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi, dans un message audio diffusé dimanche. Le chef djihadiste, appelle en outre, dans cet enregistrement, les musulmans à «passer à l'acte» en menant des attaques dans les pays occidentaux, en particulier aux Etats-Unis.

«J'appelle tous les moujahidine dans les districts d'Irak et de Syrie à collaborer et à s'entraider», déclare le chef djihadiste, , en rappelant son opposition à la proclamation du califat par l'EI qui s'était faite «en secret et sans consultation». Il préconise cinq axes pour la collaboration qu'il a appelée de ses voeux: l'arrêt des combats entre groupes djihadistes , l'arrêt des campagnes appelant à éliminer les adversaires, la création d'un tribunal religieux indépendant pour arbitrer les différends, une amnistie générale et une collaboration pour soigner les blessés, abriter les réfugiés ou stocker les vivres.

«Contrer cette croisade»

Cette collaboration est nécessaire, souligne le chef d'Al-Qaïda, d'autant plus que «l'ennemi a intensifié sa croisade contre l'islam». Ayman al-Zahawiri appelle, pour «contrer cette croisade», les musulmans à «porter la guerre dans les villes et contre les installations de l'Occident et notamment aux Etats-Unis». Il exhorte dans ce contexte chaque djihadiste, se trouvant en Occident à «identifier ses cibles (...) à trouver les moyens de s'y attaquer, à éviter les espions et à passer à l'acte».

En Syrie, la branche d'Al-Qaïda, le Front Al-Nosra, s'oppose à l'EI pour le contrôle de certains territoires dans le nord du pays et autour de Damas. Pour cela, elle s'est notamment alliée à d'autres mouvements rebelles islamistes, comme Ahrar al-Sham.

(AFP)

Votre opinion