Publié

iWatchApple chasse sur les terres des horlogers suisses

Le géant américain cherche à débaucher des ingénieurs et fait des emplettes auprès de sous-traitants. Sa très attendue montre intelligente sera-t-elle «made in Switzerland»?

par
Elisabeth Eckert
Tim Cook, patron d'Apple, semble bien vouloir apposer le label «Swiss made» à son projet de montre connectée.

Tim Cook, patron d'Apple, semble bien vouloir apposer le label «Swiss made» à son projet de montre connectée.

Reuters/Robert Galbraith

C'est Jean-Claude Biver, patron de Hublot, qui, le premier, a brisé l'omerta. Apple, qui vient d'annoncer le probable lancement de son iWatch en 2014, chasse activement sur les terres des horlogers suisses. «Un de mes employés est venu me montrer le mail qu'il avait directement reçu du groupe Apple pour le débaucher, confie-t-il au «Matin Dimanche», confirmant une information de PME Magazine. Cette prise de contact concernait évidemment les montres et non des téléviseurs ou des ordinateurs.»

Hublot, Breitling ou Swatch?

D'autres employés suisses de Hublot ont reçu la même offre d'embauche. De surcroît, plusieurs fournisseurs ont récemment reçu des offres du géant californien, pour acquérir les boîtiers de montres notamment. Pour Jean-Claude Biver, le doute est à peine permis: Apple veut faire de sa future montre intelligente (qui sera simultanément un iPad, un iPhone et un garde-temps) un produit «made in Switzerland». Mais avec quel partenaire? Selon nos informations, outre Hublot, Swatch et Breitling ont également été contactés.

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

Ton opinion