Canada: Après avoir tué sa mère, un acteur voulait assassiner Justin Trudeau
Publié

CanadaAprès avoir tué sa mère, un acteur voulait assassiner Justin Trudeau

Ryan Grantham a plaidé coupable du meurtre et a dit n’avoir «aucune excuse».

par
R.M.
Ryan Grantham a joué dans un épisode de la série «Riverdale» ou dans «L’Imaginarium du docteur Parnassus».

Ryan Grantham a joué dans un épisode de la série «Riverdale» ou dans «L’Imaginarium du docteur Parnassus».

Facebook

Jeune acteur canadien de 24 ans, Ryan Grantham était cette semaine devant la justice pour le meurtre de sa mère. Le 31 mars 2020, à Squamish, en Colombie-Britannique, à l’ouest du Canada, il avait tiré une balle à l’arrière de la tête de sa mère alors qu’elle jouait au piano. «Je ne peux pas expliquer ni justifier mes actions. Je n’ai aucune excuse», a-t-il dit devant la cour. C’est sa sœur Lisa qui avait découvert le corps sans vie de leur maman.

Le lendemain de ce crime, le jeune homme avait pris des armes, des munitions et douze cocktails Molotov et était parti pour Ottawa. Il avait alors la ferme intention d’assassiner le premier ministre Justin Trudeau dans sa résidence, relate CBC.

Il avait cependant changé d’avis et avait songé à ouvrir le feu et tuer des passants au hasard. Mais il s’était heureusement à nouveau ravisé et avait décidé d’aller à Vancouver. Là, il s’était rendu dans un commissariat, avouant immédiatement le meurtre de sa mère.

Pulsions meurtrières

Durant les semaines avant le drame, le comédien vu notamment dans un épisode de la série «Riverdale» était agité de pulsions meurtrières et de pensées suicidaires. Il consommait beaucoup de marijuana et souffrait «d’une intense dépression», selon une expertise psychiatrique. Il aurait tué sa mère «pour lui éviter d’assister à la violence qu’il avait l’intention de commettre par la suite», à en croire cette expertise.

Ryan Grantham s’est filmé le jour du meurtre. Il montre le corps sans vie de sa maman et décrit la scène: «Je lui ai tiré une balle dans la tête». Dans son journal intime, il a écrit ce jour-là: «Je suis tellement désolé maman, je suis tellement désolé Lisa… Je me déteste».

«Face à quelque chose d’aussi horrible, s’excuser semble dénué de sens. Mais de toutes les fibres de mon être, je suis désolé», a encore déclaré le jeune homme durant les audiences.

Perpétuité

Lors de ces dernières audiences, la justice devait fixer la peine du tueur. Mais comme il a plaidé coupable d’un meurtre au deuxième degré, il écopera forcément de la prison à perpétuité. La justice doit cependant décider de la durée incompressible avant qu’une demande de libération conditionnelle soit possible. Le procureur a demandé 17 à 18 ans. La défense, 12 ans. Le verdict sera rendu ultérieurement.

Comédien depuis qu’il est enfant, Ryan Grantham a joué dans «L’Imaginarium du docteur Parnassus», «Le journal d’un dégonflé» ou encore la série «Supernatural».

Votre opinion