Football: Après Nadal, Zlatan!
Publié

FootballAprès Nadal, Zlatan!

Zlatan Ibrahimovic publie les images des ponctions et des injections que subit son genou gauche. Comme Nadal, il ne pourrait pas jouer sans l’aide d’une seringue.

par
Jean Ammann
Zlatan Ibrahimovic (à droite de la coupe) au sommet du championnat d’Italie: «Je n’ai jamais autant souffert sur et en dehors du terrain.»

Zlatan Ibrahimovic (à droite de la coupe) au sommet du championnat d’Italie: «Je n’ai jamais autant souffert sur et en dehors du terrain.»

AFP

Avant que Rafael Nadal n’ameute la république du sport en avouant qu’il avait joué tous les matches de Roland-Garros sous infiltration d’anesthésiant, Zlatan Ibrahimovic (40 ans) avait publié sur son compte Instagram, les images de ses propres injections: son genou gauche, jaunâtre, subissait une ponction et nourrissait deux seringues de ses humeurs.

«Je dois vider mon genou une fois par semaine depuis six mois», écrit-il. Et quelques jours après le sacre de l’AC Milan, dans le championnat d’Italie, le Suédois avait décrit ses malheurs: «Depuis six mois, je joue sans ligament croisé antérieur dans mon genou gauche. Genou enflé depuis six mois. En six mois, je n’ai pu m’entraîner avec l’équipe que dix fois. J’ai pris plus de vingt injections en six mois. Vidange du genou une fois par semaine pendant six mois. N’ai presque pas dormi pendant six mois à cause de la douleur. Je n’ai jamais autant souffert sur et en dehors du terrain. J’ai transformé quelque chose d’impossible en possible. Dans mon objectif, je n’avais qu’un seul objectif, faire de mes coéquipiers et de mon entraîneur des champions d’Italie, parce que je leur avais fait une promesse. Aujourd’hui, j’ai un nouveau ligament croisé et un autre trophée.»

«Aujourd’hui, j’ai un nouveau ligament croisé et un autre trophée»

Zlatan Ibrahimovic

Même sur une jambe, Zlatan fait l’admiration de ses pairs. L’Espagnol Brahim Diaz (22 ans), coéquipier de Zlatan Ibrahimovic à l’AC Milan, a déposé une couronne de lauriers sur la tête de l’attaquant suédois: «Zlatan a l’âge de mon père et il fait toujours la différence. Pour moi, il a été et reste un père dans le vestiaire. Il m’a beaucoup aidé et comme je le dis toujours, il m’a rendu la vie plus facile parce que je lui donne toujours le ballon, sinon il se met en colère.»

Après son opération au genou gauche, qui s’est déroulée le 25 mai à Lyon, Zlatan Ibrahimovic devra attendre le début de la saison 2023 pour retrouver les terrains. Il n’a pas encore annoncé la suite de sa carrière.

Votre opinion