France: Après négociations, le détenu a relâché son otage
Actualisé

FranceAprès négociations, le détenu a relâché son otage

Un prisonnier a réussi, jeudi au Mans, a retenir un surveillant, sous la menace de ciseaux. Il a fini par se rendre.

AFP

Un gardien a été pris en otage plusieurs heures jeudi dans une prison en France avant d'être relâché par le détenu qui le retenait à l'issue d'une négociation avec les forces de l'ordre. Le ministère de la Justice a annoncé dans un communiqué la fin de la prise d'otage dans la prison du Mans (nord-ouest).

«Fin de la prise d'otage dans la Maison d'Arrêt du Mans. Grâce au sang-froid des personnels et au courage du surveillant retenu tout se termine bien», a tweeté peu après le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas. Il a aussi remercié l'unité d'élite de la police, le RAID.

Selon Vincent Le Dimeet, gardien et représentant syndical, le détenu qui se trouvait devant la porte de sa cellule «a mis (des) ciseaux sous la gorge du surveillant».

«Un deuxième détenu (...) est rentré dans la cellule avec le preneur d'otage et le surveillant. Un troisième détenu, qui se trouvait déjà à l'intérieur de la cellule, a pris les clés du surveillant, a fermé la cellule, et est allé les remettre au chef du bâtiment pour lui annoncer qu'il y a avait une prise d'otage», a relaté Vincent Le Dimeet.

Il voulait changer de prison

Le preneur d'otage réclamait son transfert dans un autre établissement, selon cette source précisant qu'il était détenu pour violences avec armes, et libérable en 2021.

Le responsable syndical a souligné que la prison du Mans détient actuellement 520 personnes pour seulement 398 places.

Avec 69'375 personnes incarcérées pour 58'311 places au 1er juillet, selon l'administration pénitentiaire, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un record.

(AFP)

Votre opinion