Publié

AutomatesAprès Poutine, c'est l'Amérique

Christian Bailly vient de sidérer la planète avec son automate montrant un Poutine annexant la Crimée. Il nous reçoit à Sainte-Croix, dans son monde peuplé d’étranges créatures animées.

par
Renaud Michiels

Entrer dans la maison-atelier de Christian Bailly, à Sainte-Croix (VD), c’est pénétrer dans un autre monde. Un monde étrange et fascinant: celui des automates. Les lieux sont peuplés de mille figures, pièces, bibelots, tableaux. Qui peuvent tous s’animer. On y croise un violon qui joue tout seul. Un tableau dans lequel des lavandières se mettent au travail. Un équilibriste effectuant ses acrobaties. Ou un léopard remuant aux yeux perçants. Et le Français de 72 ans peut parler de chaque pièce durant des heures. «Les automates, c’est ma passion, c’est ma vie, c’est du rêve.»

Votre opinion