Publié

TennisAprès sa fuite de Russie, Sam Querrey raconte sa vérité

Dans une interview, l’Américain est revenu sur son départ en catimini de Saint-Pétersbourg avec femme et enfant, alors qu’ils étaient positif au Covid-19.

par
Sport-Center
Sam Querrey 

Sam Querrey

AFP

En octobre dernier, alors qu’ils étaient en quarantaine forcée dans leur chambre d’hôtel de Saint-Pétersbourg en raisons de leur contrôle positif au Covid-19, Sam Querrey et sa famille avaient quitté la Russie sans avertir les autorités compétentes.

L’affaire avait fait grand bruit dans le monde du tennis et après enquête, l’ATP avait infligé au joueur une amende avec sursis (20’000 dollars), qui sera levée si l’Américain «n’enfreint pas les mesures sanitaires en relation avec le Covid-19 pour une période de six mois.»

Le 56e joueur mondial est longuement revenu sur cet épisode dans une interview publiée lundi par Sports Illustrated.

Couple en panique

En marge du tournoi russe, l’athlète et sa femme sont testés positif au Covid-19. Un officiel de l’ATP informe le couple (qui voyage avec leur enfant de sept mois) qu’ils doivent rester dans leur chambre d’hôtel. Le joueur n’y voit aucun problème.

«On va être en isolement pendant deux semaines, on se sent en sécurité, on est à l’hôtel, tout va bien, explique Querrey. Après deux jours, vers 20h00, je reçois un appel d’un officiel de l’ATP qui nous dit que nous ne sommes plus les bienvenus à l’hôtel, que deux médecins vont venir vérifier si nous avons des symptômes et si c’est le cas, on nous emmènera dans un hôpital pendant deux semaines au minimum.»

Le couple a commencé à paniquer. Personne n’a pu leur fournir des informations précises sur l’hôpital et s’ils allaient être séparés ou non.

«J’ai appelé l’ATP pour leur dire que je n’étais pas à l’aise avec ça, que des médecins russes allaient décidé de nous emmener dans un hôpital pour deux semaines, a expliqué le joueur. J’avais ma femme, mon bébé et j’ai pris une décision humaine pour ma famille.»

Toute la famille quitte l’hôtel le lendemain à l’aube et embarque dans un avion pour Londres sans avertir les autorités compétentes.

«Toute cette affaire n’a pas été racontée de manière sincère»

Sam Querrey

«Nous sommes partis pour Londres et nous sommes isolés deux semaines dans un appartement. J’ai pensé qu’en tant que père et mari, il y a un élément humain à prendre en compte et j’ai fait ce que je pensais juste de faire. Toute cette n’a pas été racontée de manière sincère. Nous voulions simplement avoir des réponses claires, et on ne nous les a pas données», se défend le joueur.

Une escapade à 40’000 dollars

Au final, l’escapade aura coûté 40’000 dollars au joueur, en plus des frais de location de l’appartement de Londres. Une somme que ne regrette absolument pas Querrey, qui s’est vu infliger une amende de 20’000 dollars avec sursis par l’ATP.

«Si on regarde bien, je n’ai aucune suspension ni d’amende si je me comporte bien durant les six prochains mois. J’aurais simplement préféré que le communiqué de l’ATP sur cette affaire ressemble un peu plus à ‘en tenant compte des circonstances, nous pensons que Sam a pris une décision pour sa famille’. Ils ont été un peu durs dans leurs propos, mais au final je n’ai aucune véritable punition» a conclu l’Américain.

Sam Querrey est actuellement engagé au tournoi de Delray Beach en Floride, puis partira (sans sa famille) disputer l’Open d’Australie.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
19 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pelton 47

06.01.2021 à 08:12

Avant de publier un article, relisez le texte. Il contient plusieurs fautes.

Cdsl

06.01.2021 à 07:43

Et si c était un russe qui avait quitté les E-U, ça ne se serait pas passé la même chose?!

Covid toujours

05.01.2021 à 21:22

Tennismen qui quitte la Russie avec femme, enfants ET COVID....... Jeune hollandaise de 17 qui quitte le Valais, avec le COVID.....Même combat.