02.10.2020 à 00:49

JaponAprès une panne historique, la Bourse de Tokyo reprend

Jeudi, avant l’ouverture de la Bourse de Tokyo, une panne a provoqué l’interruption des opérations, paralysant la place boursière toute la journée.

L’opérateur de la Bourse de Tokyo a expliqué jeudi soir avoir identifié le problème technique qui a causé une perturbation de la transmission des informations du marché.

L’opérateur de la Bourse de Tokyo a expliqué jeudi soir avoir identifié le problème technique qui a causé une perturbation de la transmission des informations du marché.

AFP

Les échanges ont repris vendredi matin à la Bourse de Tokyo, paralysée pendant toute la séance de la veille par une panne matérielle d’une ampleur historique, qui a également affecté d’autres places boursières japonaises. Vers 00H20 GMT (02H20 en Suisse, l’indice vedette Nikkei progressait de 0,55% à 23’313,10 points, tandis que l’indice élargi Topix montait de 0,56% à 1634,52 points.

L’opérateur de la Bourse de Tokyo a expliqué jeudi soir avoir identifié le problème technique qui a causé une perturbation de la transmission des informations du marché, paralysant les échanges à Tokyo mais aussi Nagoya, Sapporo et Fukuoka.

La panne est survenue tôt dans la matinée jeudi, provoquant l’interruption des opérations moins d’une demi-heure avant l’ouverture de la Bourse de Tokyo, normalement à 09H00 (02H00 en Suisse). Vers midi, l’opérateur de la Bourse de Tokyo, Japan Exchange Group (JPX), a annoncé l’arrêt des échanges pour le reste de la journée.

Une première depuis 1999

Une résolution plus rapide du problème aurait nécessité un redémarrage du système, qui «aurait causé la confusion», a expliqué le président de la Bourse de Tokyo lors d’une conférence de presse pour justifier cette interruption prolongée. «Nous avons causé d’importants désagréments à un grand nombre d’acteurs du marché et d’investisseurs» et «nous nous en excusons sincèrement», a-t-il ajouté.

Des responsables ont annoncé que le matériel défectueux avait été remplacé et que des équipes seraient déployées pour observer le système, afin d’éviter que le problème ne se reproduise. Le précédent incident technique notable sur la place tokyoïte, en 2018, avait temporairement perturbé les échanges, mais la dernière interruption totale, qui n’avait cependant duré qu’une matinée, remonte à 2005. Selon un porte-parole de JPX, c’est la première fois que les échanges ont été paralysés pendant une journée complète depuis l’installation du système actuel en 1999.

(AFP/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!