Actualisé

TERRORISMEAqmi diffuse une vidéo de l'otage français Lazarevic

Al-Qaïda au Maghreb islamique a diffusé une vidéo du seul otage français encore détenu dans le monde, Serge Lazarevic.

L'enlèvement de Serge Lazarevic avait été revendiqué par AQMI, la filiale d'Al-Qaïda dans la région. (Image d'illustration)

L'enlèvement de Serge Lazarevic avait été revendiqué par AQMI, la filiale d'Al-Qaïda dans la région. (Image d'illustration)

AFP

Le groupe islamiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a diffusé lundi 17 novembre au soir une vidéo du dernier otage français encore détenu dans le monde, Serge Lazarevic. Un homme, se présentant comme un captif néerlandais, y apparaît également, a rapporté le centre de surveillance des sites djihadistes SITE.

Dans cette courte vidéo, - dont Redaktion Tamedia a choisi de ne montrer aucune image par respect pour la famille de l'otage - Serge Lazarevic dit être malade. Il ne donne aucune indication de date à laquelle la vidéo a été tournée, mais l'homme qui se présente comme l'otage néerlandais, Sjaak Rijke, parle, lui, d'un enregistrement réalisé le 26 septembre, soit son 1000e jour de détention, souligne le centre américain SITE.

Serge Lazarevic affirme que sa vie est «en danger» et appelle le président français François Hollande à «tout faire pour sa libération». L'otage émet ensuite l'espoir d'être libéré. «Je suis le dernier. J'espère ne pas être le huitième sur la liste des Français tués dans le Sahel», dit-il.

Confirmation de Paris

La présidence de la République a confirmé l'authenticité de la vidéo dans un communiqué, parlant de «preuve de vie récente qui était attendue depuis longtemps».

La dernière preuve de vie du Français rendue publique remontait au mois de juin, sous la forme, déjà, d'une vidéo dans laquelle l'otage appelait François Hollande à agir pour obtenir sa libération.

Enlevés lors d'un voyage d'affaires

Serge Lazarevic, âgé d'une cinquantaine d'années, a été enlevé en novembre 2011 au Mali en compagnie d'un autre Français, Philippe Verdon. Ce dernier a été retrouvé mort, tué d'une balle dans la tête en juillet 2013, six mois après le début de l'intervention des forces françaises dans le pays.

Les deux hommes étaient en voyage d'affaires. L'enlèvement avait été revendiqué par AQMI, la filiale d'Al-Qaïda dans la région.

La vidéo diffusée lundi montre un second otage d'AQMI, le Néerlandais Sjaak Rijke, enlevé dans un restaurant de Tombouctou en novembre 2011 lors d'un périple dans le Sahara. Il porte la barbe, une chemise et s'exprime en anglais.

(AFP)

Votre opinion