Publié

FootballArgentine - River Plate met Trezeguet hors jeu (PAPIER GENERAL)

Par Alexandre PEYRILLE BUENOS AIRES, 25 juin 2013 (AFP) - David Trezeguet ne s'y attendait pas: l'entraîneur de River Plate Ramon Diaz ne compte plus sur lui pour la saison prochaine, une décision qui émeut le monde du football argentin, tant "Trezegol" était attaché à River.

Un sentiment d'injustice parcourt la presse argentine. "Le Roi David est écarté d'un club où il est arrivé alors qu'il se trouvait en 2e division, seulement par amour du maillot. Un club qu'il a contribué à ramener dans l'élite et dans lequel il avait des projets à long terme. Pour cela, il a refusé lors du dernier mercato une offre de la Juventus", se lamente le quotidien sportif Olé. Auréolé des titres les plus prestigieux (Mondial, Euro), Trezeguet avait respecté le choix de Ramon Diaz, arrivé en décembre 2012, qui n'en faisait pas un titulaire. Accrocheur, "Trezegol" a cependant joué quand il était épargné par les blessures, et marqué, notamment un but somptueux qui lui a valu l'éloge de Maradona. Opéré il y a deux mois d'une tendinite rotulienne au genou gauche, l'un des derniers champions du monde de 1998 à jouer encore (avec Thierry Henry, aux New York Red Bulls) malgré le poids des ans (35) assurait depuis des semaines qu'il voulait revenir et gagner un titre avec River. Il avait même annulé des vacances au soleil pour suivre une préparation physique intensive afin d'être opérationnel au plus vite. Enfant de Platense, un club situé à quelques centaines de mètres du Stade Monumental de River Plate, Trezeguet a toujours vibré pour River. Ce n'est qu'en janvier 2012 qu'il a porté pour la première fois le maillot blanc barré d'une bande rouge. L'heure de la retraite est-elle arrivée? Trezeguet a commencé à suivre une formation d'entraîneur, mais les propositions arrivent déjà. L'ancien entraîneur des "Millionnaires", Matias Almeyda, qui a fait venir Trezeguet à River Plate en 2012, veut l'attirer dans sa nouvelle équipe, Banfield, le club formateur de Dario Cvitanich. Passarella embarrassé Le président de River Plate semble embarrassé par la décision de Ramon Diaz de se séparer de Trezeguet. Il faut dire que le Franco-Argentin était le meilleur atout marketing du club et un leader de vestiaire unanimement respecté. "C'est une décision exclusive de Ramon Diaz", a affirmé sans se mouiller Daniel Passarella. Un site internet de supporteurs de River Plate s'attriste d'un "renvoi injuste". "Trezeguet est de loin l'attaquant avec la meilleure moyenne de buts marqués (17 en 38 matches en 18 mois ponctués d'indisponibilités). Mais comme Cavenaghi, on décide de le laisser partir pour faire confiance à des buteurs qui ne marquent pas", dénonce La Pagina Millionaria. Sur les forums de discussions, les fans de River Plate sont focalisés sur le départ de Trezeguet. Certains y voient "une trahison de Passarella", d'autres jugent la décision "inévitable", estimant que Trezeguet ne peut pas revenir à un bon niveau. "Ramon, tu es à la masse. Est-ce que c'est parce que tu as tant d'égo que tu ne veux pas d'une idole à River?", interroge ainsi l'un d'entre eux. Après s'être révélé à Monaco (1995-1999), Trezeguet a joué à la Juventus de Turin (1999-2010), avant de passer par l'Hercules d'Alicante (2010-2011) et le Baniyas d'Abu Dhabi (2011). ap/pgr/mam

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!