12.01.2013 à 07:53

DopageArmstrong va avouer sans entrer dans les détails

Selon USA Today, qui utilise une source anonyme, l'ex-cycliste américain va concéder pour la première fois, lors de son entretien avec Oprah Winfrey qui sera diffusé jeudi à la télévision et sur internet, qu'il s'est dopé.

Jamais officiellement contrôlé positif, Lance Armstrong est acculé depuis qu'il a été déchu de ses sept titres au Tour de France (1999-2005) et radié à vie.

Jamais officiellement contrôlé positif, Lance Armstrong est acculé depuis qu'il a été déchu de ses sept titres au Tour de France (1999-2005) et radié à vie.

ARCHIVES, AFP

Lance Armstrong prévoit bien de faire des aveux de dopage lors de son entretien télévisé avec l'animatrice Oprah Winfrey, qui sera enregistré lundi à Austin (Texas), mais il ne devrait pas entrer dans les détails de son système, indiquait vendredi USA Today sur son site internet.

Selon USA Today, qui utilise une source anonyme, l'ancien cycliste américain va concéder pour la première fois, lors de cette émission qui sera diffusée jeudi à la télévision et sur internet, qu'il s'est dopé durant sa carrière, ce qu'il a jusqu'ici toujours fermement nié, sans pour autant détailler ses méthodes ou citer les personnes qui ont pu l'aider.

Le Texan de 41 ans est acculé depuis qu'il a été déchu de ses sept titres au Tour de France (1999-2005) et radié à vie, cet automne, après la publication d'un dossier de l'Agence américaine antidopage (Usada) qui l'accusant d'avoir contribué à la mise en place du "programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport" au sein de l'équipe US Postal.

Témoignages d'ex-coéquipiers

Jamais officiellement contrôlé positif, le champion du monde 1993, un des très rares titres qu'il a pu garder, est tombé à cause essentiellement des témoignages d'une dizaine de ses ex-coéquipiers.

Depuis les sanctions de la justice sportive, Armstrong a perdu la plus part de ses sponsors et a dû couper les ponts avec Livestrong, la Fondation de lutte contre le cancer qu'il avait créée en 1997 après avoir vaincu la maladie et pour laquelle il aurait levé environ 500 millions de dollars (340 millions d'euros).

Le New York Times avait indiqué la semaine dernière qu'Armstrong cherchait à faire des aveux afin d'obtenir une révision de sa radiation à vie et qu'il avait pour cela rencontrer le patron de l'Usada, Travis Tygart, qu'il accusait il y a peu encore de mener contre lui une "chasse aux sorcières".

La possibilité d'aveux de la part d'Armstrong s'est sérieusement précisée lorsque la chaîne d'Oprah Winfrey (OWN) a annoncé mardi qu'elle diffuserait le 17 janvier un face à face enregistré mais "sans concession" entre la reine de l'audimat aux Etats-Unis et l'ancien champion cycliste.

Le camp Armstrong n'a officiellement confirmé aucune des informations parues dans la presse ces derniers jours sur un possible passage aux aveux.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!