Californie - Arrêté avec une antenne satellite sur le capot
Publié

CalifornieArrêté avec une antenne satellite sur le capot

Cet automobiliste voulait avoir accès à internet partout pour pouvoir travailler. Mais la police lui a fait comprendre que ce n’était pas une bonne idée.

par
Michel Pralong
Pour recevoir internet, c’est pratique. Pour conduire, moins.

Pour recevoir internet, c’est pratique. Pour conduire, moins.

Facebook/California Highway Patrol

Vendredi 2 juillet, une patrouille des autoroutes californiennes a repéré un étrange véhicule. Une Toyota Prius à laquelle son conducteur avait ajouté sur le capot… une antenne satellite posée sur un trépied. Évidemment tout de suite arrêté, l’homme a expliqué qu’il voulait pouvoir se connecter à internet depuis n’importe où, il en avait besoin pour travailler depuis sa voiture, selon la chaîne CBS.

Il ne s’agit en effet pas d’une antenne pour la télévision, mais pour le réseau Starlink de SpaceX, ce train de satellites qui devrait permettre une large réception d’internet. Un programme bêta a été lancé en octobre et ceux qui y souscrivent reçoivent un kit avec antenne, trépied, alimentation électrique et routeur.

«Cela ne me gêne que lorsque je tourne à droite» a dit le conducteur.

«Cela ne me gêne que lorsque je tourne à droite» a dit le conducteur.

Facebook/California Highway Patrol

«Monsieur, je vous ai arrêté aujourd’hui pour cette obstruction visuelle sur votre capot. Ça ne bloque pas votre vue en conduisant?» a demandé l’agent au conducteur. «Seulement quand je tourne à droite» a répondu innocemment celui-ci. «Il est en fait illégal de monter une antenne satellite sur le capot de votre véhicule, en obstruant votre vision en vertu de l’article 26708 (a) (2) du code du véhicule californien», explique la California Highway Patrol d’Antelope Valley sur sa page Facebook. Le bricoleur a donc reçu une amende pour infraction à cet article. Et a certainement continué sa route avec l’antenne cette fois rangée à l’intérieur du véhicule.

Votre opinion