Jura bernois - Arrivés sans autorisation préalable, les gens du voyage ne sont pas renvoyés
Publié

Jura bernoisArrivés sans autorisation préalable, les gens du voyage ne sont pas renvoyés

Après les autorités neuchâteloises à La Vue-des-Alpes, la commune de Valbirse autorise un campement de caravanes pendant trois semaines.

par
Vincent Donzé
Les véhicules stationnés depuis dimanche sur le terrain de l’entreprise «Real Estate» sont immatriculés en Suisse.

Les véhicules stationnés depuis dimanche sur le terrain de l’entreprise «Real Estate» sont immatriculés en Suisse.

Facebook


La commune mixte de Valbirse (BE) a fait preuve de souplesse, à la suite de l’installation de gens du voyage, dimanche sur un terrain privé, sans autorisation préalable. Un arrangement a été trouvé. Le propriétaire et la commune ont certes été mis devant le fait accompli mais le maire a cherché une solution, après s’être rendu sur place pour évaluer la situation et discuter avec plusieurs intervenants.

«En alertant la police et le maire dimanche à midi, on a visiblement facilité leur installation, puisque, à notre grande surprise, l’eau potable leur a été fournie dans l’après-midi», remarque une villageoise.

La première nuit s’est passée sans difficulté. «On entendait leurs génératrices, mais nous sommes habitués au tapage nocturne: l’école secondaire sert de lieu de rassemblement à la jeunesse», dit une voisine.

Lundi, la commune mixte de Valbirse a communiqué les décisions suivantes:

- Le propriétaire a donné son accord pour que ces gens du voyage puissent utiliser ce terrain
durant trois semaines, en exigeant de leur part l’absence de déchets à leur départ.

- La commune a fixé un cadre qui comprend notamment que les utilisateurs des lieux payeront
chaque semaine leur utilisation d’eau et l’évacuation de leurs déchets.

– Les voitures devront être garées à l’intérieur de l’espace entre 6 h et 18 h.

– Les activités de l’école secondaire ne devront en aucun cas être perturbées.

– La police cantonale procédera à des rondes régulières.


Le Conseil communal de Valbirse indique vouloir évaluer la situation «au fil des jours» et «adapter ce cadre si nécessaire».

Mais sur les réseaux sociaux, les réactions négatives, et parfois vives, n’ont pas tardé.

Le Conseil communal de Valbirse explique pouvoir «comprendre les questions voire le mécontentement de certains citoyens», mais «en l’absence de solution au niveau cantonal et fédéral, il peut uniquement faire en sorte que cette présence se passe au mieux».

Précédent neuchâtelois

Auparavant, suite à un campement établi à La Vue-des-Alpes deux semaines avant la date autorisée, le Conseil d’État neuchâtelois a entériné l’installation anticipée de gens du voyage européens sur le parking du Pré-Raguel. «Le site était propre et les gens du voyage ont payé ce qu’ils devaient», ont indiqué les autorités au média «ArcInfo».

Équipé de bennes à ordures, le site a été pourvu de toilettes mobiles. Sur demande, une attestation de campement permet de solliciter une autorisation de travail en tant que commerçant itinérant.

Votre opinion