28.11.2016 à 08:04

BoulangerieAryzta: ventes en baisse de 3,3% sur trois mois

Pour le directeur général du groupe, Owen Killian, ces chiffres sont conformes «à nos attentes».

Le CEO, Owen Killian, explique le recul des ventes par de nouvelles lignes de produits, en Amérique du Nord.

Le CEO, Owen Killian, explique le recul des ventes par de nouvelles lignes de produits, en Amérique du Nord.

Keystone

Les ventes d'Aryzta se sont repliées sur un an de 3,3% à 962,3 millions d'euros (1,025 milliard de francs) au 1er trimestre, clos à fin octobre, de son exercice décalé 2016/2017. La croissance organique du groupe zurichois de boulangerie industrielle recule de 1,2%.

Cité dans le communiqué diffusé lundi, le CEO, Owen Killian, a déclaré que ces chiffres sont conformes «à nos attentes». Le recul de la croissance organique est dû notamment à des attentes de renouvellements de contrats, en lien avec de nouvelles lignes de produits, en Amérique du Nord, ainsi qu'à la consolidation de la production en Allemagne.

Les chiffres publiés par le groupe zurichois sont inférieurs aux projections des analystes sollicités par awp. Aucun n'avait anticipé une croissance organique négative.

Solide en Europe

Au 1er trimestre, les acquisitions/désinvestissements ont eu un impact négatif de 2,2%. Les effets monétaires ont eu une influence positive de 0,1% sur les revenus du groupe. En excluant l'impact de renouvellements de contrats, la croissance organique augmente de 0,4%, précise Aryzta.

En Europe, l'entreprise a dégagé une solide performance de 1,8%, malgré un prix/mix défavorable de 0,4%. En Amérique du Nord, les ventes chutent de 5,7%. En excluant les renouvellements de contrats, la croissance organique recule de 1,9%.

Bénéfice en recul

Dans le reste du monde, le chiffre d'affaires du groupe progresse de 4,9% ( 9,7% de croissance organique).

Pour la suite de l'exercice, la direction indique vouloir concentrer ses efforts sur la génération de liquidités et confirme les objectifs formulés en septembre, à savoir un flux de trésorerie compris entre 225 et 275 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice.

Au terme de celui clos à fin juillet, le groupe avait enregistré un bénéfice de 311,5 millions, en recul de 5,6% sur un an. Le chiffre d'affaires était en hausse de 1,5% à 3,88 milliards.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!