Tennis - Ashleigh Barty conserve son titre à Miami
Publié

TennisAshleigh Barty conserve son titre à Miami

La N°1 mondiale a conservé son titre au tournoi WTA 1000 de Miami, en battant la Canadienne Bianca Andreescu (8e mondiale) qui a abandonné après s'être blessée à la cheville droite alors qu'elle était menée 6-3, 4-0.

Ashleigh Barty décroche sa dixième victoire sur le circuit féminin.

Ashleigh Barty décroche sa dixième victoire sur le circuit féminin.

Getty Images via AFP

L'Australienne Ashleigh Barty (24 ans), lauréate de la dernière édition de l'épreuve disputée en 2019 et quasiment absente des courts l'an passé à cause de la pandémie de coronavirus, décroche sa dixième victoire sur le circuit féminin.

Barty est très bien entrée dans le match, en breakant d'entrée, grâce à une première balle puissante et précise. Mais Andreescu n'a pas attendu longtemps pour refaire son retard (3-2). À nouveau en danger sur son service, elle a su effacer deux autres balles de break mais pas la troisième. Un superbe point où, après un lob renvoyé d'une volée de revers un peu courte, Barty l'a punie d'un revers croisé puissant. Sur quoi l'Australienne, toujours solide, a conservé cet avantage pour empocher le set 6-3.

Et, dès l'entame du suivant, la tête de série N°1 a maintenu la pression, sous laquelle a craqué Andreescu, perdant son engagement sur une double-faute, chutant ensuite après que sa cheville droite se soit bloquée sur un appui, et concédant une deuxième fois son service.

Barty avait beaucoup à perdre

Après un temps-mort médical de quelques minutes, durant lequel elle s'est fait poser un bandage, la Canadienne a tenté de reprendre, mais la douleur était trop forte. Et la remontée à effectuer trop grande certainement aussi.

Ce succès, face à une adversaire qu'elle rencontrait pour la première fois et qui elle aussi sort d'une année blanche, vient donc accréditer le retour au meilleur niveau de Barty, dans un tournoi où elle a sauvé une balle de match et où elle avait beaucoup à perdre. À commencer par son fauteuil de N°1 mondiale, convoité par Naomi Osaka, dans la foulée de son sacre à Melbourne.

Mais la Japonaise a été balayée en quarts par la Grecque Maria Sakkari, assurant à l'Australienne de rester au sommet de la WTA quel que soit l'issue de son tournoi. Qu'elle a donc aussi réussi remporter pour la deuxième fois d'affilée.

(AFP)

Votre opinion