Suisse: Asile: droit révoqué pour 145 personnes en 2016
Actualisé

SuisseAsile: droit révoqué pour 145 personnes en 2016

Près de 150 personnes ont dû rentrer chez elles en 2016, car leur droit d'asile avait été révoqué.

En 2016, 145 personnes ont vu leur asile révoqué, parce qu'elles sont retournées dans leur pays. Ce nombre s'élevait à 189 en 2015.

Les cas concernent surtout l'Irak (33), la Bosnie-Herzégovine (25) et le Vietnam (17). Six personnes viennent d'Erythrée, a précisé une porte-parole du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

Ce n'est pas pour autant que ces personnes ont abusé du droit suisse, avait souligné le Conseil fédéral dans une réponse publiée en décembre. Cela ne signifie pas forcément que la personne n'ait eu à craindre aucune persécution lors du dépôt de sa demande d'asile. La révocation du droit d'asile n'entraîne pas automatiquement la perte d'une autorisation de séjour. Il revient aux cantons de trancher.

Parmi les motifs pour révoquer un permis figurent de fausses déclarations faites lors de la procédure, une condamnation à une longue peine privative de liberté, une mesure pénale, ainsi qu'une atteinte grave ou répétée à la sécurité ou à l'ordre publics.

Renvois forcés

Le nombre de vols spéciaux pour exécuter les renvois forcés est en hausse. Il s'est élevé à 67 en 2016, contre 45 l'année précédente. Au total, 341 personnes ont été renvoyées de cette façon l'année dernière, soit 113 de plus au regard de 2015.

En 2014, la Suisse a organisé 41 vols spéciaux et renvoyé 252 personnes. De 2011 à 2013, ce chiffre était inférieur à 40 et le nombre de personnes renvoyées par vol spécial ne dépassait pas 200, a précisé une porte-parole du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), confirmant des informations publiées dans la Zentralschweiz am Sonntag. L'augmentation de 2016 est due au fait que la Suisse participe davantage aux vols communs de l'Union européenne, a expliqué le SEM. Ceux-ci sont coordonnés par Frontex (l'Agence de protection des frontières).

Mais le SEM de rappeler: ces vols spéciaux ne concernent qu'une petite partie des renvois. La plupart des personnes quittent le pays volontairement ou accompagnées dans un vol de ligne. Les vols spéciaux sont organisés en dernier recours. Car ces derniers ont aussi un coût: 2,6 millions de francs en 2015, 2,8 millions en 2014 et quelque 2,6 millions en 2013.

(ats)

Votre opinion