12.11.2020 à 10:59

Hockey sur glaceAsselin: «Le troisième plus beau but de ma carrière»

Mardi, l’attaquant québécois du HC Sierre a atteint le plateau des 300 buts personnels. Le 299e a été particulièrement époustouflant.

von
Emmanuel Favre
Guillaume Asselin est devenu candidat au goal de la saison 2020-2021 de Swiss League.

Guillaume Asselin est devenu candidat au goal de la saison 2020-2021 de Swiss League.

HC Sierre (Justine Eyer)

Mardi, lors de la victoire du HC Sierre dans le derby valaisan de Swiss League contre Viège (3-0), Guillaume Asselin (28 ans) a atteint le plateau des 300 buts personnels d’une carrière amorcée en 2008 avec le défunt Montréal Juniors, en Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ).

Inscrit à la 18e minute (1-0), le goal No 299 de l’ancien partenaire de trio du néo-Lausannois Charles Hudon chez les Saguenéens de Chicoutimi en LHJMQ aurait soulevé la foule si elle avait pu être présente.

Sur cette séquence, Guillaume Asselin a récupéré la rondelle perdue en zone neutre par le joueur de centre ontarien Troy Josephs, profité du travail sans le puck de Rémy Rimann pour enrhumer les défenseurs Sandro Wiedmer et Fabian Eggenberger, grâce à deux feintes réalisées en pleine vitesse, avant d’allumer la lampe dans le dos du gardien Dennis Saikkonen.

‹‹Je n’ai pas réfléchi, tout a été instinctif››

Guillaume Asselin, ailier droit du HC Sierre

Nouveau top scorer d’une deuxième division où les équipes ont disputé entre six (Ajoie) et douze matches (HCB Ticino Rockets), le natif de la ville de Québec présente une fiche de 21 points, dont sept buts, en dix sorties. Lorsqu’on lui a demandé de narrer son chef-d'œuvre, Asselin a esquissé un large sourire, qui témoigne de sa fierté. «Je n’ai pas réfléchi, tout a été instinctif. Ce n’est que quelques secondes après avoir marqué que je me suis dit que la séquence était pas mal.»

Deux tirs aux buts à la Datsyuk

La plus belle depuis 2008? Après une longue réflexion, il lâche: «Non, disons que je la situe en troisième position.»

Tout en haut de l’affiche, le No 38 du HCS place une action qui remonte à sa deuxième campagne avec Chicoutimi, saison où il avait été crédité de neuf points de plus que Charles Hudon. «On faisait face au Drakkar de Baie-Comeau, farfouille-t-il dans sa mémoire. Ce soir-là, je marchais sur l’eau et avais éliminé quatre adversaires avant de m’inscrire au pointage.»

Guillaume Asselin avec le maillot de Chicoutimi en 2010.

Guillaume Asselin avec le maillot de Chicoutimi en 2010.

Saguenéens de Chicoutimi

En deuxième position de son palmarès, il fixe un moment qui avait contribué à la quête du titre de champion de Slovaquie avec Banska Bystrica en 2018. «C’était l’acte II de la finale contre Trencin. L’issue s’était disputée aux tirs aux buts. J’étais le dernier tireur de mon équipe. J’avais réussi mon essai en réalisant une feinte à la Datsyuk et nivelé le pointage. Mon coach m’avait renvoyé tirer l’essai suivant, celui de la fusillade à la vie à la mort. J’avais effectué la même manœuvre, mais de l’autre côté.» Son coéquipier Marek Bartanus avait été bluffé par cet enchaînement et l’avait dit à «Pravda 100»: «Guillaume a des mains extrêmement adroites, il a déjà montré des choses similaires à l'entraînement.»

Les images sont visibles ici (après 3’58’’).

‹‹Quand tu vis de tels instants, tu as envie de les partager avec tes fans››

Guillaume Asselin, top scorer du HC Sierre

Asselin a cependant noté une différence majeure entre les deux premiers morceaux et la troisième pièce de son classement. «Quand tu vis de tels instants, tu as envie de les partager avec tes fans. Mardi, devant ces estrades désertes, c’était un peu creux. J’ai hâte de retrouver nos partisans et j’espère qu’ils ont passé du bon temps face à leur télévision.»

Une bonne nouvelle pour sa maman

Depuis le 1er novembre, «MySport» diffuse en effet plusieurs matches de Swiss League en mode «fanstream», avec une seule caméra et sans commentaire. «C’est une excellente chose, reprend Asselin. Ainsi, Caroline, ma maman, a pu suivre la partie en direct depuis Québec. Je me réjouis de lui parler pour savoir ce qu’elle a pensé de mon match.»

Du bien, beaucoup de bien, peut-on spéculer sans prendre trop de risques.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Desmarais

13.11.2020 à 12:04

Bravo au journaliste Favre qui a vu en début de saison tout le potentiel d'Asselin. Peu de journalistes ont eu ce flair.

Guido

12.11.2020 à 13:05

Un véritable bijou !