Via sicura: Assureurs plus obligés de punir les «chauffards»

Publié

Via sicuraAssureurs plus obligés de punir les «chauffards»

Une commission du National veut renoncer à la clause forçant les compagnies à se retourner contre ceux pincés en excès de vitesse.

Illustration, Keystone

Les assureurs ne devraient plus être obligés de se retourner contre un chauffard condamné. La commission des transports du National soutient, par 14 voix contre 6, Jean-Luc Addor (UDC/VS) dans sa croisade contre Via sicura.

Le conseiller national fait également partie du comité d'initiative qui veut combattre les excès de la législation routière renforcée par le Parlement, lancée en mai dernier.

Son initiative parlementaire veut supprimer l'obligation pour les assureurs de se retourner contre un assuré condamné pour excès de vitesse. Ce droit frappe de «manière disproportionnée» un grand nombre de personnes qui ne sont pas à proprement parler des chauffards, estime Jean-Luc Addor.

Il ne faut pas ajouter une troisième peine, pécuniaire, aux sanctions pénale et administrative.

(ats)

Ton opinion