Publié

AthlétismeAthletissima: on se dirige vers un 100 mètres féminin royal

Les six premières de la finale du 100 m olympique de Tokyo seront au départ, le 26 août prochain à Lausanne. Parmi elles, les Suissesses Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji.

par
Sport-Center/comm.
Triple médaillée d’or à Tokyo, la sprinteuse jamaïcaine Elaine Thompson-Herah sera assurément l’une des grandes stars d’Athletissima.

Triple médaillée d’or à Tokyo, la sprinteuse jamaïcaine Elaine Thompson-Herah sera assurément l’une des grandes stars d’Athletissima.

AFP

Les six premières de la finale du 100 m aux JO de Tokyo seront de la partie à Athletissima, le 26 août, pour la 9e étape de la Diamond League. Les Jamaïcaines Elaine Thompson-Herah et Shelly-Ann Fraser-Pryce s’annoncent comme les grandes stars féminines de la soirée.

Thompson-Herah a réalisé un triple exploit façon Usain Bolt à Tokyo: l’or sur 100 m, 200 m et 4x100 m, performances assorties, sur les deux épreuves individuelles, du deuxième chrono de l’histoire (10’’61 et 21’’53).

La désormais quintuple championne olympique retrouvera à Lausanne toutes ses principales rivales des JO, désireuses de prendre une petite revanche. À savoir ses compatriotes Shelly-Ann Fraser-Pryce, médaillée d’argent sur la ligne droite au Japon et No 3 de tous les temps, Shericka Jackson, médaillée de bronze, et l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, au pied du podium à Tokyo, mais double médaillée d’argent aux Mondiaux 2017.

Del Ponte et Kambundji en outsiders

Le public de la Pontaise aura cependant les yeux rivés sur Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji, 5e et 6e de la finale olympique et elles aussi au départ de ce 100 m explosif à Lausanne. Jamais, avant elles, une sprinteuse helvétique n’avait accédé à une finale olympique.

À Tokyo, il y en a eu deux d’un coup, avec en prime, le record national de Del Ponte (10’’91). Pas impossible que Kambundji profite d’Athletissima pour tenter de lui reprendre ce record.

Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji (au premier plan) feront-elles mieux à Lausanne qu’à Tokyo, où elles avaient respectivement pris les 5e et 6e places?

Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji (au premier plan) feront-elles mieux à Lausanne qu’à Tokyo, où elles avaient respectivement pris les 5e et 6e places?

AFP

Votre opinion