Publié

tennisATP - Paris-Bercy : Roger Federer revit

PARIS, 01 nov 2013 (AFP) - Roger Federer a démontré qu'il était à nouveau sur la pente ascendante après une saison très difficile en se qualifiant vendredi pour les demi-finales du Masters 1000 de Paris-Bercy aux dépens de l'Argentin Juan Martin del Potro (N.4) en trois sets 6-3, 4-6, 6-3.

Le Suisse, tête de série N.4, qui a évolué à un très haut niveau dans le premier set, a mis fin à une série de trois défaites consécutives face à Del Potro, qui venait de le battre dimanche en finale du tournoi de Bâle, en trois sets. C'est la première victoire de l'année contre un membre du Top 5 pour Federer, descendu au 6e rang mondial, après une saison au cours de laquelle il n'a remporté qu'un tournoi (Halle), a été éliminé au deuxième tour à Wimbledon, et en huitièmes de finale à l'US Open. Jusque-là, il n'avait même battu qu'un seul joueur du Top 10, le Français Jo-Wilfried Tsonga, en quart de finale de l'Open d'Australie. Une statistique incroyable pour l'ex-N.1 mondial qui n'a assuré que cette semaine sa qualification pour le Masters. Il disputera samedi sa troisième demi-finale à Paris, où il s'était imposé lors de sa dernière visite en 2011 (il avait déclaré forfait en 2012), face au Serbe Novak Djokovic (N.2), qui avait auparavant éliminé le Suisse Stanislas Wawrinka (N.7) en deux sets 6-1, 6-4. Ce sera le 30e affrontement entre les deux joueurs, le premier en 2013. Federer mène 16 à 13, mais avait perdu leur dernière rencontre, en finale du Masters l'an passé. Revenu à un bon niveau physique, le Suisse a montré son meilleur tennis au premier set à un public parisien qui le soutient toujours avec autant de ferveur. Impeccable sur son service, il s'est facilement adjugé cette manche d'ouverture, en étalant toute la palette de ses coups. Un peu requinqué, Del Potro, qui avait gagné 15 de ses 16 derniers matches, a réussi à prendre le deuxième set en profitant d'une des rares failles du Suisse sur son service à 5-4. Dans la troisième manche, l'Argentin est apparu un peu usé par son programme démentiel des dernières semaines. Federer a breaké une première fois à 3-2. Mais manquant encore un peu de sérénité, il a cédé immédiatement son service. Sur le jeu suivant, il est à nouveau parvenu à prendre le service de Del Potro, qui a eu beaucoup plus de déchet. Le Suisse a su cette fois-ci conserver jusqu'au bout cet avantage. cyb/ep

(AFP)

Votre opinion