Publié

RussieAttaqué à l'acide, le directeur du Bolchoï a été opéré

Le directeur artistique du Bolchoï Sergueï Filine a subi une opération de chirurgie esthétique après une agression à l'acide à Moscou, mais affichait un moral d'acier malgré ses graves brûlures aux yeux et au visage.

Vue extérieure du théâtre du Bolchoï, situé à proximité de la place rouge, dans le centre de Moscou.

Vue extérieure du théâtre du Bolchoï, situé à proximité de la place rouge, dans le centre de Moscou.

AFP

L'opération qu'a subi le directeur artistique du Bolchoï, une chirurgie esthétique de la peau du visage, "s'est passée comme prévue", a indiqué le chirurgien Andreï Alexeïev, cité par l'agence Ria Novosti.

Dans une interview mardi à la presse russe, publiée avant son opération, l'artiste avait affirmé être "en forme".

"J'ai encore beaucoup d'épreuves devant moi, mais en dépit de cela je suis en forme, je n'éprouve ni haine, ni désespoir", avait-il déclaré dans cet entretien au quotidien populaire Komsomolskaïa Pravda.

Sergueï Filine, qui a déjà été opéré aux yeux vendredi, doit encore subir une nouvelle intervention sur ces organes mercredi.

"Parfois, j'arrive à voir tous mes doigts et cela me rend optimiste", a souligné l'artiste. "J'ai trois fils. Je veux les voir grandir, je ferai tout mon possible pour les accompagner dans la vie", a-t-il dit.

Brûlures au troisième degré

Sergueï Filine, un ancien danseur de 42 ans nommé en 2011 au poste de directeur artistique du ballet du Bolchoï, a été agressé par un homme qui lui a jeté de l'acide sulfurique au visage, en bas de son immeuble dans le centre de la capitale russe.

Il souffre de brûlures au troisième degré au visage et à la cornée des deux yeux. Il a lié l'agression dont il a été victime jeudi soir à son "travail au théâtre", sans élaborer davantage.

"Le 15 décembre, je suis allé voir le directeur du Bolchoï pour lui demander une protection parce qu'on m'avait sérieusement menacé. Mais il m'a dit qu'il fallait avoir du courage et ne pas réagir à ce genre de menaces", a-t-il déclaré.

"La seule chose que je me reproche c'est mon imprudence. (...) J'aurais dû tout de suite informer les médias concernant ces menaces, avant le Nouvel An", a-t-il dit.

Compte Facebook piraté

Devant la presse convoquée vendredi au théâtre, le directeur du Bolchoï, Anatoli Iksanov, avait révélé que Sergueï Filine avait fait l'objet de menaces et avait vu sa messagerie et son compte Facebook piratés, son téléphone bombardé d'appels muets, les pneus de sa voiture crevés ces dernières semaines.

Mardi, il a lui-même indiqué avoir des soupçons sur certaines personnes. "Bien sûr, j'ai des idées et la plupart de la troupe a ses idées", a-t-il déclaré.

Mais "je ne peux pas juste le dire car je pourrais avoir tort (...) bien qu'il y ait des soupçons spécifiques sur des personnes spécifiques", a-t-il renchéri.

"L'ambiance au théâtre n'est pas très joyeuse", a-t-il poursuivi, faisant référence aux répétitions en cours en vue de la première du ballet La Bayadère jeudi.

Les collègues de Sergueï Filine ont évoqué des rivalités acerbes dans les coulisses et autour du théâtre le plus prestigieux de Russie.

Directrice par intérim nommée

Mardi, Anatoli Iksanov a annoncé la nomination d'une directrice artistique par intérim pour remplacer Sergueï Filine le temps de son rétablissement.

Il s'agit de la danseuse Galina Stepanenko, 46 ans.

"Nous sommes tous choqués par ce qui est arrivé" à Sergueï Filine, a-t-elle déclaré à la télévision russe. "Nous devons nous concentrer et rester unis", a-t-elle ajouté.

Anatoli Iksanov a cependant assuré mardi que Sergueï Filine pourrait reprendre son poste après son rétablissement.

Votre opinion