Publié

AllemagneAttaque à Münster: passé du conducteur examiné

Les autorités tentaient de comprendre ce qui a poussé un Allemand à foncer dans la foule avec sa camionnette avant de se donner la mort.

1 / 14
Un Allemand a tué deux personnes samedi en fonçant avec une camionnette sur des clients assis à une terrasse de Münster, dans le nord de l'Allemagne.

Un Allemand a tué deux personnes samedi en fonçant avec une camionnette sur des clients assis à une terrasse de Münster, dans le nord de l'Allemagne.

Keystone
L'émotion était palpable dans la ville où des gens sont venus allumer des bougies en mémoire des victimes.

L'émotion était palpable dans la ville où des gens sont venus allumer des bougies en mémoire des victimes.

Keystone
L'homme s'est donné la mort, la police a écarté la piste d'un attentat islamiste.

L'homme s'est donné la mort, la police a écarté la piste d'un attentat islamiste.

Keystone

La police allemande tente dimanche de cerner les motivations du conducteur de la camionnette-bélier qui a foncé, pour une raison encore inconnue, la veille sur une foule en terrasse d'un café avant de se donner la mort. A-t-il voulu se suicider en emportant avec lui d'autres personnes? A-t-il agi avec des motivations politiques?

Une chose paraît certaine: le drame survenu au centre-ville de Münster, dans le nord-ouest du pays, n'est pas d'un attentat djihadiste comme celui qui avait ensanglanté Berlin en décembre 2016. Un demandeur d'asile tunisien avait alors foncé sur la foule d'un marché de Noël avec un camion.

«Rien n'indique pour le moment qu'on ait affaire à des motivations islamistes», a déclaré le ministre de l'Intérieur de la région où s'est produit le drame samedi après-midi, Herbert Reul. Le conducteur du véhicule-bélier était «un Allemand et non un réfugié comme on le colporte partout», a-t-il ajouté.

Le ministre fédéral de l'Intérieur, Horst Seehofer, doit se rendre dimanche sur les lieux du drame et apporter des précisions sur cette affaire. Une conférence de presse de la police et du parquet devrait aussi se tenir.

Troubles psychlogiques?

Les médias allemands ont identifié le conducteur comme un homme âgé d'environ 48 ans et résidant à Münster même, non loin des lieux où il a projeté son véhicule sur des clients d'un café-restaurant, tuant deux personnes et en blessant 20 autres. Selon les médias, il souffrait de troubles psychologiques. Une source proche de l'enquête a confirmé à l'AFP qu'il y avait eu «dans le passé plusieurs incidents» avec le conducteur.

Toujours selon les médias, l'homme connu pour un passé de petit délinquant et des actes de violence connaissait des difficultés professionnelles. Il avait tenté «il y a peu» de se suicider et avait tout récemment clamé son intention de recommencer, cette fois de manière spectaculaire.

Mais il entretenait aussi des liens avec les milieux d'extrême droite, indique la chaîne ZDF. Et selon l'hebdomadaire Spiegel, les policiers ont saisi un fusil d'assaut à son appartement.

L'assaillant s'est suicidé avec une arme à feu peu de temps après les faits «dans son véhicule», tout près du café-restaurant, selon les autorités. Un «objet suspect» ressemblant à un explosif a été découvert dans sa camionnette et une équipe de déminage a été dépêchée sur place.

(ats)

Votre opinion