Attaque au couteau à Lugano: l’assaillante accusée de terrorisme
Publié

JusticeAttaque au couteau à Lugano: le MPC accuse l’assaillante de terrorisme

Le Ministère public de la Confédération a déposé un acte d’accusation contre une Suissesse de 29 ans. Elle aurait agi pour tuer ses victimes fin 2020 au nom de l’État Islamique (EI).

L’attaque au couteau avait eu lieu dans une grande enseigne de Lugano.

L’attaque au couteau avait eu lieu dans une grande enseigne de Lugano.

20min/Community

L’affaire de l’attaque au couteau contre deux femmes dans un grand magasin de Lugano en novembre 2020 rebondit. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a déposé un acte d’accusation auprès du Tribunal pénal fédéral contre une ressortissante suisse de 29 ans domiciliée dans le canton du Tessin. Elle est accusée la de tentative d’assassinat et d’avoir enfreint la loi Al-Qaïda/EI. Le MPC lui reproche d’avoir agi dans le but de tuer ses victimes et de commettre un acte terroriste au nom de «l’État Islamique (EI)».

Selon l’acte d’accusation, la prévenue a agi «intentionnellement et sans aucun scrupule», précise le MPC mercredi dans un communiqué. «Elle a attaqué brutalement ses victimes, choisies au hasard, avec un couteau dans le but de les tuer et de répandre ainsi la terreur dans la population au nom de l’EI, de déclencher une large couverture médiatique et de propager ainsi l’idéologie de l’EI».

Une victime grièvement blessée

L’affaire avait effectivement fait grand bruit à l’époque. Selon l’enquête, la femme avait agressé deux femmes dans un grand magasin de la ville en criant «Allah Akbar» ou «Je suis de l’EI». Elle avait empoigné la première femme au cou à mains nues, puis en avait blessé une autre au cou avec un couteau, lui tranchant presque la gorge. L’une des victimes avait été grièvement blessée. La deuxième avait subi des blessures mineures. Ce sont des clients de la grande surface qui avait réussi à maîtriser l’assaillante qui était en outre connue des services de police.

La femme est donc accusée de tentative d’assassinat et d’infraction à la loi fédérale interdisant les groupes «Al-Qaïda» et «État islamique» et les organisations apparentées. Elle devra en outre répondre de l’exercice illicite de la prostitution.

(cht)

Votre opinion