Actualisé 12.10.2017 à 23:46

SyrieAttaques meurtrières à la voiture piégée

Une cinquantaine de personnes ont été tuées jeudi dans des attaques au nom du groupe EI dans le nord-est syrien.

1 / 150
Des dizaines de milliers de civils déplacés sont rentrés dimanche chez eux dans le sud syrien à la faveur d'un accord entre les rebelles et le régime de Bachar al-Assad. (Dimanche 8 juillet 2018)

Des dizaines de milliers de civils déplacés sont rentrés dimanche chez eux dans le sud syrien à la faveur d'un accord entre les rebelles et le régime de Bachar al-Assad. (Dimanche 8 juillet 2018)

Keystone
L'EI annonce la mort d'un fils de son chef en Syrie. (Mardi 3 juillet 2018)

L'EI annonce la mort d'un fils de son chef en Syrie. (Mardi 3 juillet 2018)

Keystone
Plus d'un quart de million de Syriens ont déjà fui l'offensive du régime sur les régions rebelles du sud de la Syrie, selon l'ONU. (Lundi 2 juillet 2018)

Plus d'un quart de million de Syriens ont déjà fui l'offensive du régime sur les régions rebelles du sud de la Syrie, selon l'ONU. (Lundi 2 juillet 2018)

Keystone

Des kamikazes au volant de trois voitures piégées agissant au nom du groupe Etat islamique ont tué une cinquantaine de personnes dans le nord-est de la Syrie jeudi, rapporte le Croissant Rouge kurde. Les attentats ont également fait de nombreux blessés.

Ils se sont produits à Abou Fas, aux confins des provinces de Deir Ezzor et Hassaké, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Les attaques ont touché des gens ayant fui les combats dans la ville de Deir Ezzor même, ainsi que des membres des Asayish, la police paramilitaire kurde.

La télévision d'Etat syrienne a rapporté que ces attentats avaient fait des dizaines de morts. Elle n'a pas fourni de bilan précis.

Des forces turques entrent à Idleb en vue d'un «déploiement»

Des forces turques sont entrées tard jeudi soir dans la province d'Idleb, en vue de leur «déploiement» dans le nord-ouest de la Syrie, où une «zone de désescalade» doit être instaurée, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!