Actualisé

BagdadAttentat dans un quartier chrétien: 35 morts

Un attentat sur un marché a fait 35 tués et plus de 50 blessés mercredi, jour de Noël, a annoncé le ministère de l'Intérieur irakien. Il n'a pas été été revendiqué dans l'immédiat.

(photo d'archives)

(photo d'archives)

Keystone

Au moins 35 personnes ont perdu la vie lorsque deux bombes ont explosé sur le marché d'un quartier chrétien à Bagdad. Plus de 50 sont également blessées.

«Deux bombes ont explosé dans un marché de Doura (un quartier du sud de Bagdad, NDLR), tuant 35 personnes et en blessant 56», a dit le porte-parole du ministère Saad Maan, qui a insisté sur le fait que le marché était visé par l'attentat, et non une église, comme indiqué précédemment par des sources sécuritaires.

«La zone visée est une zone où cohabitent musulmans et chrétiens», a-t-il dit.

Des sources policières avaient elles évoqué auparavant l'explosion d'une voiture piégée près d'une église, après l'office de Noël, au moment où les fidèles sortaient du bâtiment.

Dizaines de chiites tués auparavant

Un prêtre de Doura a confirmé que l'église n'avait «rien à voir avec l'attentat», tandis que le patriarche chaldéen, Louis-Raphaël Sako, a souligné que l'attaque «visait un lieu pauvre près de l'église à Doura».

La violence en Irak a atteint cette année un niveau sans précédent depuis plus de cinq ans, des activistes sunnites liés à Al-Qaïda multipliant les attentats et les attaques dans le but de déstabiliser le gouvernement conduit par le Premier ministre Nouri al-Maliki, dominé par les chiites. Ces violences ont fait plusieurs milliers de tués depuis un an.

La minorité chrétienne d'Irak a elle été régulièrement visée dans le passé par des attentats attribués à Al-Qaïda. En 2010, un attentat contre une église chrétienne avait fait plusieurs dizaines de tués.

Une série d'attentats à la voiture piégée, de fusillades et d'attaques suicides ont par ailleurs fait ces derniers jours plusieurs dizaines de tués parmi les pélerins chiites au cours de la semaine qui a précédé la fête de l'Arbin, qui commémore le décès de Hussein, petit-fils du prophète Mahomet.

(ats)

Votre opinion