Espagne: Attentat de Barcelone: nouvelle arrestation
Publié

EspagneAttentat de Barcelone: nouvelle arrestation

La police espagnole a arrêté un Marocain de 24 ans qu'elle dit lié à plusieurs membres de la cellule à l'origine de l'attentat qui a fait 16 morts en août à Barcelone.

1 / 130
Selon le journal El Periódico, l'homme qui aurait planifié les attentats meurtriers du 17 août 2017 en Catalogne circule librement en Europe. (Jeudi 2 août 2018)

Selon le journal El Periódico, l'homme qui aurait planifié les attentats meurtriers du 17 août 2017 en Catalogne circule librement en Europe. (Jeudi 2 août 2018)

Keystone
Nouvelle arrestation dans le cadre de l'attentat de Barcelone. La police espagnole a arrêté un Marocain de 24 ans qu'elle dit lié à plusieurs membres de la cellule djihadiste. (22 septembre 2017)

Nouvelle arrestation dans le cadre de l'attentat de Barcelone. La police espagnole a arrêté un Marocain de 24 ans qu'elle dit lié à plusieurs membres de la cellule djihadiste. (22 septembre 2017)

Keystone
Mohamed Houli Chemlal, seul survivant de l'explosion de la maison où la cellule confectionnait des explosifs, à Alcanar (Jeudi 14 septembre 2017).

Mohamed Houli Chemlal, seul survivant de l'explosion de la maison où la cellule confectionnait des explosifs, à Alcanar (Jeudi 14 septembre 2017).

Keystone

L'homme - arrêté ce vendredi matin était notamment en contact avec le chef présumé de la cellule terroriste.

Le suspect, qui réside en Espagne, est soupçonné d'avoir joué un rôle dans l'achat de substance telles que de l'eau oxygénée, utilisée pour la fabrication de 100 kg d'explosif de type TATP, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

La cellule avait stocké 120 bonbonnes de gaz butane et du TATP dans une maison d'Alcanar, au sud de Barcelone, dans l'optique d'un attentat de grande envergure. La destruction de ce stock, due à une explosion accidentelle survenue le 16 août, à la veille de l'attentat, a contraint ses auteurs à se rabattre sur mode opératoire plus simple: celui de la camionnette.

L'imam d'Alcanar, chef présumé de la cellule, a trouvé la mort dans l'explosion. Six suspects ont été tués immédiatement après l'attentat, quatre ont été interpellés et deux sont en détention.

(ats)

Votre opinion