30.10.2018 à 14:51

TunisieAttentat de Tunis: un acte «isolé» et «artisanal»

Les autorités cherchent encore à déterminer les motivations de l'auteure, une diplômée issue d'un milieu modeste.

L'attaque, survenue lundi 29 octobre, a fait 20 blessés.

L'attaque, survenue lundi 29 octobre, a fait 20 blessés.

AFP

La capitale tunisienne a été frappée lundi par son premier attentat en près de trois ans. La kamikaze, âgée de 30 ans, a actionné une charge explosive contre des forces de police, faisant 20 blessés - aucun n'étant toutefois atteint grièvement -, selon un dernier bilan officiel.

La jeune femme, qui est décédée sur le coup, n'était «pas fichée et n'était pas connue pour ses antécédents ou ses appartenances religieuses», a déclaré mardi le ministre de l'Intérieur, Hichem Fourati, lors d'une visite sur le lieu de l'attaque, en plein coeur de la capitale. «C'est un acte isolé, les services de sécurité sont sur le qui-vive, ils sont intervenus très rapidement», a-t-il ajouté, décrivant «une attaque artisanale».

Licenciée en anglais des affaires

Au lendemain de ce premier attentat à frapper la capitale depuis 2015, la vie est revenue à la normale sur l'avenue Bourguiba et les cafés ont rouvert. La présence policière a toutefois été renforcée sur cette artère déjà très surveillée habituellement, où se trouve notamment le Ministère de l'intérieur.

Aucune arrestation n'a encore eu lieu dans le cadre de l'enquête, a de son côté affirmé le porte-parole du pôle antiterroriste, Sofiène Sliti. La kamikaze, Mna Guebla, titulaire d'une licence en anglais des affaires, était originaire de Zorda, une localité isolée de la région de Mahdia (est).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!