Football: Attention, Andorre a progressé
Publié

FootballAttention, Andorre a progressé

Le petit état montagneux a disputé deux matches officiels en 2017: un match nul face aux Féroé et une victoire face à la Hongrie.

par
Tim Guillemin
Saint-Gall
La sélection andorrane, emmenée par le sélectionneur Koldo Alvarez, a découvert le kybunpark de Saint-Gall hier. Et n'entend pas en repartir battue.

La sélection andorrane, emmenée par le sélectionneur Koldo Alvarez, a découvert le kybunpark de Saint-Gall hier. Et n'entend pas en repartir battue.

Keystone

Bien sûr, l'équipe de Suisse doit s'imposer jeudi soir face à Andorre. Sans aucune discussion possible. Il n'est ainsi pas question ici de chercher des excuses à une débâcle éventuelle de la Nati. Mais quand même: il est important et juste de dire que la sélection andorrane a progressé ces dernières années. Et que la victoire, si victoire il y a, la Suisse devra aller la chercher elle-même à Saint-Gall.

Le béton, une tactique qui fonctionne

Car Andorre, petit état montagneux des Pyrénées, perché entre la France et l'Espagne, sait se défendre. C'est le cas sur son terrain synthétique d'Andorre-la-Vieille où, en 2017, elle a fait match nul face aux Féroé (0-0) avant de battre la Hongrie (1-0). A chaque fois sans prendre de but, donc. Koldo Alvarez, le sélectionneur, ne fait d'ailleurs pas de mystères: c'est par le béton que son équipe peut s'en sortir à Saint-Gall face à une équipe de Suisse dont il craint le potentiel offensif.

«On les respecte beaucoup et on les connaît très bien», commence-t-il par dire, avant d'énumérer un à un quasiment tous les joueurs de l'effectif de Vladimir Petkovic. Le traducteur s'y perd même, évoquant en hésitant un certain «Blanc» ou «Blank» qui n'est autre en fait que Michael Lang. Qu'importe: Andorre veut tenir le 0-0 le plus longtemps possible et pourquoi pas 90 minutes.

Trois titulaires suspendus jeudi

Il y a deux problèmes, tout de même. La sélection andorrane compte trois suspendus, héritage de sa victoire héroïque face à la Hongrie. Ce jour-là, les joueurs de la Principauté avaient reçu... six cartons jaunes! Forcément, cela a fait des dégâts et Chus Rubio, Moisés San Nicolás et Marc Vales seront en tribunes ce soir à Saint-Gall. Tous trois avaient débuté le match face à la Hongrie. Ils avaient d'ailleurs joué tout le match, preuve de leur importance dans le dispositif andorran. «C'est un peu embêtant, mais nous avons des joueurs capables de les remplacer», glisse Koldo Alvarez.

Autre motif d'inquiétude, le capitaine Ildefons Lima, qui présente la particularité d'être défenseur central et meilleur buteur de l'histoire de la sélection (!), est sous le coup d'une suspension. «Si je reçois un carton ce soir, je ne pourrai pas jouer aux Féroé dimanche», a-t-il expliqué. Et comme le match le plus important entre Suisse-Andorre et Féroé-Andorre est sans contestation possible le deuxième, Lima devra peut-être faire attention ce jeudi face à Haris Seferovic et Xherdan Shaqiri. «Non, je vais jouer comme d'habitude. Je ne dois pas avoir ça en tête, mais essayer de défendre le mieux possible», prévient-il pourtant. Il essaiera. Mais Andorre n'a besoin que d'un point pour égaler son record en qualifications. Et il sera sans doute plus aisé à obtenir à Torshavn qu'à Saint-Gall.

Plus à l'aise à la maison

Enfin, dernier problème à résoudre, les Andorrans défendent bien mieux sur leur synthétique fatigué d'Andorre-la-Vieille qu'à l'extérieur. La preuve? Sept mois avant de battre la Hongrie, ils se sont inclinés 4-0 à Budapest. La Suisse signerait pour un tel tarif jeudi soir.

Votre opinion