Hockey sur glace - Attention, génie à l’ouvrage!

Publié

Hockey sur glaceAttention, génie à l’ouvrage!

Les Biennois ne veulent pas en faire une obsession, mais le Tchèque Roman Cervenka détient la clé de la série de pré-playoff entre le HCB et Rapperswil. Premier acte mercredi à 19h45 à Bienne (Best of 3).

par
Cyrill Pasche
Roman Cervenka détient la clé de la série au meilleur des trois matches contre le HC Bienne. Le vainqueur affrontera Lugano en quarts de finale des playoff. 

Roman Cervenka détient la clé de la série au meilleur des trois matches contre le HC Bienne. Le vainqueur affrontera Lugano en quarts de finale des playoff.

freshfocus

«C’est un joueur d’exception, mais nous focaliser uniquement sur son jeu serait une grossière erreur de notre part», prévient le coach du HC Bienne, Lars Leuenberger. Une façon de dire, aussi, que Rapperswil possède d’autres atouts que les coups de génie de Roman Cervenka.

Un excellent gardien (Melvin Nyffeler), pour commencer, et un quatuor d’étrangers performant (le capitaine Andrew Rowe, le buteur Kevin Clark, le dynamique Steve Moses et le génial Cervenka).

Reste que l’international tchèque – cinquième compteur de la saison régulière avec 51 points en 49 matches (16 buts, 35 assists) – détient sans doute la clé de la série au meilleur des trois matches contre un HC Bienne qui part pourtant favori.

Roman Cervenka, un as dans le jeu de Rapperswil.

Roman Cervenka, un as dans le jeu de Rapperswil.

Bastien Gallay/freshfocus

«Il aime avoir le puck sur la canne et diriger le jeu, notamment en phase de transition défense-attaque», détaille Luca Cunti, Topscorer du HCB, un centre imprévisible à classer lui aussi dans la catégorie des joueurs capables de traits de génie. «A Rapperswil, Cervenka passe énormément de temps sur la glace. Je ne sais pas si on peut dire de lui que c’est le meilleur joueur du pays sur le plan individuel, mais il figure assurément tout en haut de la liste», reconnaît le Zurichois.

“C’est compliqué de défendre contre lui, parce qu’il sait tout faire.”

Janis Moser au sujet de Roman Cervenka

Janis Moser, le défenseur international de 20 ans du HCB, estime que Cervenka est l’un des attaquants les plus compliqués à défendre. La «Merveille de Safnern» – son surnom en référence à son village d’origine – explique le fond de sa pensée: «C’est un des meilleurs de la ligue parce qu’il sait tout faire: il patine bien, il a le coup d’oeil pour donner des passes improbables et il peut aussi vous surprendre avec la qualité de son tir. En powerplay, là où il excelle, cela se complique encore davantage avec lui car il n’est pas possible de spéculer ou d’anticiper quoi que ce soit lorsqu’il a le puck. Il peut vous battre avec une passe bien dosée ou, quand vous ne vous y attendez pas, avec un tir sans élan dans un angle fermé. Son jeu est très difficile à lire en raison de sa polyvalence. Et même si ce n’est pas un joueur particulièrement imposant physiquement, il est vraiment très solide dans les duels à la bande.»

Passe ou tir: Cervenka peut battre ses adversaires de toutes les façons possibles et imaginables. 

Passe ou tir: Cervenka peut battre ses adversaires de toutes les façons possibles et imaginables.

freshfocus

«Il aime bien avoir la paix et met du temps à s’ouvrir aux autres. Mais on a développé une belle amitié.»

Yannick Rathgeb a lancé sa carrière dans l’élite à Fribourg en 2016 avec Cervenka pour coéquipier

Yannick Rathgeb a lancé sa carrière dans l’élite aux côtés de Cervenka et a côtoyé le Tchèque durant deux saisons dans le vestiaire des Dragons. C’était à Fribourg entre 2016 et 2018. «Disons qu’en dehors de la glace, c’est quelqu’un d’assez spécial. Il aime bien avoir la paix et être tranquille, sourit Rathgeb. Au début, il a besoin de temps avant de s’ouvrir et d’être chaleureux avec les gens. Moi, par exemple, j’ai développé une belle amitié avec lui et nous nous sommes très bien entendus. Nous nous écrivons encore régulièrement des messages.»

Une amitié même pas ébranlée après le spectaculaire but marqué par Cervenka en prolongation aux dépens de Yannick Rathgeb la saison dernière. «Sur la glace, c’est un génie, souligne le défenseur offensif du HCB. Techniquement, il est capable de choses stupéfiantes. A mon avis, c’est un des meilleurs, si ce n’est pas le meilleur, en Suisse. Il est aussi extrêmement combatif, il veut toujours gagner.»

Le HC Bienne ne manquera certainement pas de garder un oeil averti sur le casque jaune de Rapperswil, ce meneur qui va immanquablement illuminer le jeu des Saint-Gallois durant cette série indécise au meilleur des trois matches.

Ton opinion