Hockey sur glace: «Au bout d’un moment, il faut montrer de la fierté»
Publié

Hockey sur glace«Au bout d’un moment, il faut montrer de la fierté»

Loïc Burkhalter, directeur sportif d’un HC Chaux-de-Fonds qui retrouve sa bête noire lundi soir à Porrentruy, livre son regard sur le derby, la fin de saison et un peu au-delà.

par
Simon Meier
Loïc Burkhalter et le HCC espèrent enfin venir à bout du HC Ajoie, ce lundi soir à Porrentruy. La recette, selon le directeur sportif? «Travailler plus fort.»

Loïc Burkhalter et le HCC espèrent enfin venir à bout du HC Ajoie, ce lundi soir à Porrentruy. La recette, selon le directeur sportif? «Travailler plus fort.»

Pascal Humbert

Loïc Burkhalter, que s’est-il dit ce lundi matin au briefing du HCC, à quelques heures de ce match à Porrentruy contre Ajoie?

On a regardé la vidéo de notre match de samedi contre Langenthal (ndlr: défaite 3-4 en prolongation contre Langenthal), on a parlé des bonnes choses à conserver et des mauvaises choses à éliminer. Nous devons nous montrer plus précis et efficaces devant les deux goals.

C’est votre cinquième rencontre en moins d’un mois contre Ajoie et jusqu’ici, vous les avez toutes perdues. N’en avez-vous pas marre de cet adversaire?

Le calendrier fait que nous jouons quatre fois contre les autres équipes et six fois contre eux, c’est comme ça. Mais c’est clair que ce n’est pas un avantage pour nous: Ajoie est le grand favori à la montée en National League avec Kloten, c’est la meilleure équipe du moment en Swiss League (ndlr: les Jurassiens prendraient la tête du classement en cas de victoire). Cela dit, nous savons que nous sommes capables de leur tenir tête, à condition de ne pas leur faire de cadeaux, car ils sont très efficaces. A nous d’être plus disciplinés que lors des matches précédents.

«La tendance s’est inversée entre le HCC et Ajoie. Eux visent la promotion, nous la participation aux play-off.»

Loïc Burkhalter, directeur sportif du HCC

Cette série de défaites contre le voisin ajoulot agace-t-elle le Chaux-de-Fonnier de naissance que vous êtes?

Même si ce n’est pas pareil sans les spectateurs, c’est sûr qu’un derby reste toujours quelque chose de particulier. Les résultats actuels sont ce qu’ils sont, mais ils ont aussi le budget qui va avec. Depuis quelques années maintenant, la tendance s’est inversée entre le HCC et Ajoie. Eux, ils visent la promotion en National League. Nous, on vise la participation aux play-off.

Dans cette optique, à quel point est-il important de décrocher la 6e place directement qualificative?

Nous allons tout faire pour essayer d’y arriver. Mais quand je regarde les clubs qui sont autour de nous au classement (ndlr: Olten est 6e avec 61 points en 41 matches, Viège compte comme le HCC 55 points en 39 matches), je me dis qu’ils ne sont pas petits. Nous nous battrons jusqu’au bout mais si nous ne réussissons pas à terminer dans les six premiers, ce ne sera pas grave non plus. Nous aurons encore l’occasion d’accéder aux play-off via les petits play-off.

«Au niveau financier, ce n’est pas évident, on parle vraiment de survie dans un premier temps.»

Loïc Burkhalter, directeur sportif du HCC

Vous avez évoqué les ambitions d’Ajoie et Kloten, un projet semble se dessiner à Sierre… Qu’en est-il de l’avenir à moyen terme du HCC?

On parle d’une rénovation de la patinoire des Mélèzes dans les années à venir, mais là, le club traverse une période un peu creuse. Avec Thierry Paterlini, dont nous sommes très content (ndlr: l’entraîneur du HCC vient de prolonger son contrat jusqu’en 2022), nous remontons un projet pas à pas, avec l’idée de développer les jeunes joueurs en les encadrant avec de plus anciens. Un nouveau comité doit arriver en juin, avec de nouveaux plans, mais le Covid est venu perturber les choses. Au niveau financier, ce n’est pas évident, on parle vraiment de survie dans un premier temps. Il faut tenir le coup, et puis on pourra remonter les échelons les uns après les autres.

Pour terminer sur une note positive et revenir au match de ce lundi soir à Porrentruy, donnez-nous une bonne raison de penser que le HCC va battre Ajoie pour la première fois de la saison?

(Du tac au tac). Travailler plus fort. Il n’y a pas de miracle. Ils ont plus de talent donc nous, nous devons travailler plus fort. Il faut bosser et, au bout d’un moment, montrer de la fierté aussi.

Votre opinion