02.10.2019 à 10:31

FootballAu Brésil, une équipe féminine l'emporte 56-0

Ce week-end, les filles de Flamengo ont étrillé Greminho 56-0, soit un but toutes les 93 secondes. Elles sont pourtant restées éloignées du record du monde absolu (149-0), remontant à 2002.

par
Sport-Center

Le carton de l’année nous vient du Brésil et il est très lourd. Ce week-end, lors d’un match entre deux équipes féminines comptant pour la 3e journée du championnat de Rio de Janeiro, Flamengo a «explosé» Greminho sur le score de 56-0. Avec un but inscrit en moyenne toutes les 93 secondes, il s’agit là de la plus grosse victoire (et donc aussi humiliation) dans l’histoire du football féminin.

A la 11e minute, il y avait déjà 7-0, puis 12-0 quatre minutes plus tard, jusqu’à la pause atteinte sur le score de 29-0. Et comme les «Fla» n’allaient pas baisser de rythme après la pause…

Couronnée meilleure buteuse de la rencontre avec quatorze réalisations à son actif, Flavia avait une explication toute trouvée pour justifier cette avalanche de buts. «Hier (ndlr: vendredi), nous nous sommes entraînées toute la matinée, ça nous a aidées pour marquer autant de buts. Nous sommes très heureuses de ce résultat, c’est la preuve que nos efforts en valaient la peine.» On ne peut s’empêcher d’avoir une petite pensée compatissante pour la gardienne «carioca» de Greminho.

Après un tel record, l'entraîneur Ricardo Abrantes n’a pas manqué de féliciter ses joueuses. «Faire en sorte que Flamengo établisse un record comme celui-ci nous rend très heureux, devait-il convenir. L'autre équipe était plus faible, mais les filles ont joué leur rôle. C'est une compétition. Ce fut une performance sérieuse, et je peux dire que nous avons atteint notre objectif.» Après trois matches, Flamengo possède un impressionnant goal-average de 79-0.

Si ce match pour le moins déséquilibré s’inscrit parmi les pires fessées de l’histoire du football, il reste cependant très éloigné du record du monde établi en 2002, avec un 149-0 enregistré lors de la dernière journée du championnat de Madagascar. Un record établi dans des circonstances bien particulières (lire ci-contre).

Ils marquent... 149 autogoals!

Alors que les filles de Flamengo ont inscrit 56 buts en disputant un «vrai» match, cela n’avait pas été le cas des footballeurs du Stade olympique de l’Emyrne, une équipe de Madagascar qui, le 31 octobre 2002, s’était inclinée 149-0 en guise de protestation contre le corps arbitral, accusé d’être corrompu.

Opposé à l’AS Adema, un club rival de la capitale Tananarive, dans un match qui aurait dû constituer la finale du championnat, les joueurs d’Emyrne, estimant avoir été floué par l’arbitrage une semaine plus tôt, avaient marqué 149 buts contre leur camp. Autant d’autogoal inscrits en guise de protestation suite à un penalty litigieux sifflé lors du match précédent en faveur du DSA (2-2), un score qui avait automatiquement couronné l'AS Adema.

Alors que les spectateurs avaient demandé à être remboursé après pareille mascarade, la Fédération malgache avait suspendu Ratsimandresy Ratsarazaka, l’entraîneur d’Emyrne, pour trois ans et infligé plusieurs matches de suspension à quatre protagonistes.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!