19.09.2015 à 21:00

Coup d'EtatAu Burkina Faso, les violences ont fait au moins 10 tués

Les putschistes tentent de s'imposer au pouvoir, alors que des barricades sont montées dans les rues de la capitale.

Dans la capitale Ouagadougou, les violences ont éclatés suite au coup d'Etat.

Dans la capitale Ouagadougou, les violences ont éclatés suite au coup d'Etat.

Joe Penney, Reuters

Les violences qui ont accompagné le coup d'Etat militaire commis jeudi au Burkina Faso ont fait au total au moins 10 tués, a indiqué samedi une source hospitalière. Et 113 personnes ont été blessées.

Le dernier bilan par le Centre Hospitalier Universitaire-Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou faisait état de six tués. Dans un communiqué publié samedi, les syndicats burkinabè évoquent eux «au moins une vingtaine de morts par balles».

Le médiateur de la CÉDÉAO propose «un retour du président Kafando»

La présidence sénégalaise, qui conduit au Burkina Faso la médiation de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CÉDÉAO), a indiqué travailler à un scénario «qui pourrait très fortement conduire au retour» du président de transition Michel Kafando. Elle s'entretenait avec le général putschiste Gilbert Diendéré.

Le président sénégalais Macky Sall, son homologue béninois Thomas Boni Yayi et Gilbert Diendéré se sont enfermés à trois à 18h55 (heure en Suisse) «pour des consultations décisives sur un schéma de sortie de crise qui pourrait très fortement conduire au retour du président Kafando», selon un communiqué de la présidence sénégalaise.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!