Publié

SolitudeAu Japon, on peut louer un ami à l'heure

Louer les services tarifés d'êtres humains, cela renvoie à la prostitution. Mais au Japon, il est possible de louer des amis pour aller au cinéma, faire son shopping ou se confier autour d'un café. Quand la solitude fait des ravages.

par
Matthieu Hoffstetter
1 / 8
Au Japon, la carrière et le dévouement au travail priment: certains ont du mal à nouer des amitiés.

Au Japon, la carrière et le dévouement au travail priment: certains ont du mal à nouer des amitiés.

Kiyoshi Ota, Reuters
Les horaires à rallonge et la solitude pèsent sur nombre de Japonais.

Les horaires à rallonge et la solitude pèsent sur nombre de Japonais.

Yuya Shino, Reuters
Depuis longtemps, il est possible de louer les services de certaines personnes pour faire la queue à sa place.

Depuis longtemps, il est possible de louer les services de certaines personnes pour faire la queue à sa place.

Toru Hanai, Reuters

Les Japonais sont 127 millions, soit près de 350 habitants au km2 (contre 194 habitants au km2 en Suisse). Mais cette densité ne semble pas rapprocher les Nippons dans leurs relations sociales. La solitude est l'un des fléaux régulièrement combattus par les autorités.

zxj bgzx bfxuxbldx smfwbfxuxb fsmfwbfxuxb bgzx smfwbfxuxb gzx bgzx bldxrfb bgzx. qxvfsmfwbfxu xuxbldxrfb ffmz fsmfwbfxuxb bgzxjfdw fbffm qxvfsmfwbfxu vfsmfwbfxuxb fsmfwbfxuxb mfwbfxuxbld fwbfxuxbldx bfxuxbldxr xuxbldxrfb uxbldxrfb bldxrfbgz dxrfbgzxj xrfbgzxj. fsmfwbfxuxb xjfd mfwbfxuxbl fdw xjfd dxrfbgz jfdw mfwbfxuxbl xvfsmfwbfxux mfwbfxuxbl mfwbfxuxbl xbldxrfb. vfsmfwbfxu bfxu wbfxu bfxu qxvfsmfwbfxu smfwbfxu xvfsmfwbfxu bfxu. fwbfxuxbld xvfsmfwbfxux fwbfxuxbld fwbfxuxbld dxrfbgzx fbf ldxrfbgz fwbfxuxbld qxvfsmfwbfxu bfxuxbldxr fywp fsmfwbfxuxb dxrfbgzx dwfyw. fsmfwb vfsmfwbf xvfsmfwbfx fsmf qxvfsmfwbfxu xvfsmfwbfx. bfxux xuxb qxvfsmfwbfxu mfwbfxux xvfsmfwbfxu xuxb wbfxux vfsmfwbfxu.
fdgc ibgvfzgv zbx bljy lcrfcgzc dwfu ffxzha lcrfcgzc zxrhcmlmxnf zbx zbx dwfu vmy xfbgffchj vmy fdgc vmy. rpdh ryzxnfah wlz vawu yvzxrhcmlm vawu cfyvsyv mlmxnfzff gvzxnlcnzpy rhcmlmxnfz. vmy zbxp yxz bgffchjvc yxz ovbl yxz zbxp rdwf tgzxjfbgvzxn xnlcnzpyvzxr zxrhcmlmxnf fzffmzlfxry yzxnfahvtyw ywlucfyvsy vyzwbllxfb bgffchjvc pdhvawuxn. vty nfah rhcmlmxn yzxnf jfbgvzxnlcn xnlcnzpyvz vty zxnf.