14.10.2020 à 08:07

Hockey sur glaceAu LHC, le danger ne vient pas encore de partout

Lausanne a livré un bon match à Zurich (défaite 3-1), mais il a manqué de mordant lors de ses temps forts pour faire tomber le favori du championnat.

par
Cyrill Pasche
Lausanne a livré une très solide partition face aux ZSC Lions mardi. Mais les Vaudois ont manqué de tranchant lorsque la victoire leur tendait les bras. 

Lausanne a livré une très solide partition face aux ZSC Lions mardi. Mais les Vaudois ont manqué de tranchant lorsque la victoire leur tendait les bras.

KEYSTONE

Deux erreurs d’attention – en l’espace de 172 secondes entre la 44e et la 46e minute – qui au final coûtent cher: la première a permis à Garrett Roe de surgir dans le dos de la défense lausannoise (quelle passe en profondeur de Sven Andrighetto), la seconde a vu le défenseur Christian Marti prendre de vitesse toute l’arrière-garde des Lions avant d’ajuster la lucarne des buts défendus par Tobias Stephan.

Avant cela? Lausanne a été bon, par moments même excellent, comme durant la majeure partie d’une deuxième période dominée de la tête et des épaules, mais malheureusement bouclée sur un score intermédiaire défavorable (1-0).

Reste que malgré les incertitudes de son personnel (mises à l’écart, arrivées de nouveaux joueurs, etc), le LHC a rassemblé à une véritable équipe: compacte, solidaire et conquérante. Le quatrième bloc (Froidevaux/Jäger/Douay) a d’ailleurs été le plus remuant et le plus en vue, même s’il a fini par piquer du nez en troisième période lorsque les Zurichois ont marqué deux fois alors que la «ligne d’énergie» du LHC se trouvait sur la glace.

En attendant Hudon

C’est sans doute ce qui manque le plus actuellement au groupe dirigé par l’énigmatique Craig McTavish: que davantage de lignes soient capables de performer au même moment. Pour l’instant, les renforts étrangers (Cory Conacher en tête) n’ont pas encore pesé de tout leur poids sur une rencontre. Pas même le nouveau capitaine Mark Barberio. Face aux Zurichois, l’arrière québécois a dû se contenter de défendre. Remarquez que c’est aussi pour cela qu’il a été engagé.

L’arrivée probable d’un cinquième étranger en la personne de l’attaquant canadien Charles Hudon - qui donné quelques coups de patins mardi matin sur la glace de la Vaudoise aréna - mais aussi le retour au jeu imminent du centre canado-Suisse Josh Jooris, rendront le LHC bien plus redoutable. Pour l’instant, le potentiel de ce groupe saute aux yeux. Reste encore à trouver les bonnes combinaisons pour que le danger vienne vraiment de partout.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé