Actualisé

Rallye-raidAu menu du Dakar: relance

Al-Attiyah (Toyota) reprend trois minutes à Peterhansel (Mini). Sur deux roues, le «bricolage» de Price a tenu. De Soultrait éliminé après une chute. Loeb abandonne.

par
JCS
La journée a été douloureuse pour le Français Xavier De Soultrait (Husqvarna).

La journée a été douloureuse pour le Français Xavier De Soultrait (Husqvarna).

LDD

L’espace d’une étape marathon – pas d’assistance hier soir, seuls les pilotes étant autorisés à intervenir sur leurs véhicules, le Dakar a retrouvé un peu de l’esprit qui était le sien aux origines, émouvant clin d’œil à l’une de ses légendes, Hubert Auriol, décédé dimanche matin des suites d’une longue maladie.

On a ainsi vu l’Australien Toby Price (KTM) consolider son pneu arrière quasi explosé dimanche à l’aide de sangles; cela ne l’a pas empêché de signer le deuxième temps du jour, ne perdant que 65 secondes sur le Chilien Nacho Cornejo (Honda), qui prend la tête d’un classement général toujours très serré, les onze premiers se tenant en moins de 40 minutes.

En revanche, la journée a été douloureuse pour le Français Xavier De Soultrait (Husqvarna), qui réussissait jusque-là le sans-faute – il avait même pointé en tête du classement général en fin de semaine – et qui a été victime d’une lourde chute au km 267; De Soultrait a été héliporté, conscient, vers l’hôpital de Tabouk.

Peterhansel prudent

Sur quatre roues, le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota) n’a pas hésité lors de cette seconde journée de l’étape marathon, sachant que son grand adversaire, Stéphane Peterhansel (Mini) allait devoir jouer la prudence, le buggy de «Monsieur Dakar» ayant connu quelques soucis (bras de suspension arrière) dimanche. Au terme de la journée, Al-Attiyah récupère 3 minutes de son retard, qui repasse sous la barre des 5 minutes à quatre journées de l’arrivée.

Mike Horn au pied du podium

L’autre soir Mike Horn confiait devant les caméras de France-Télévision qu’il avait eu besoin d’un peu de temps pour s’adapter au niveau système de navigation – le road book est fourni via une tablette électronique –, ce qui est tout à fait normal pour un pur amateur de la discipline. Mais lors de cette seconde journée de l’étape marathon, Horn et son pilote Cyril Despres (Peugeot) s’en sont remarquablement bien sortis, avec le cinquième chrono à un peu plus de 12 minutes d’Al-Attiyah. Au général, Despres-Horn pointent au onzième rang. 28e et 43e temps aujourd’hui pour les Rebellion de Romain Dumas et Alexandre Pesci.

Brabeck-Letmathe dans le top 20

Vingtième de la catégorie SSV à Neom, le Lausannois Nicolas Brabeck et son équipier français Bruno Bony entre dans le top 20 du classement général (19e rang) de cette catégorie de véhicules qui connaît un succès extraordinaire. Le Genevois Vincent Gonzalez est 25e de l’étape du jour et continue de grignoter des rangs au classement général.

Loeb abandonne

Le Français Sébastien Loeb, nonuple champion du monde de rallye, a été contraint à l'abandon durant la 8e étape lundi, après avoir été victime de deux crevaisons. Le camion d'assistance de l'équipe britannique BRX n'a pas pu rejoindre le pilote avec le matériel adapté afin de permettre la réparation à la suite de sa deuxième crevaison.

Loeb et son copilote Daniel Elena ont été victimes d'une première crevaison au km 43 de la spéciale longue de 375 kilomètres. Son 4X4 BRX de l'écurie britannique Prodrive a de nouveau été stoppé par une nouvelle crevaison, au km 83.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé