Fédérales: Au moins 160 candidats au Conseil des Etats
Publié

FédéralesAu moins 160 candidats au Conseil des Etats

Le nombre de personnes en lice pour la course aux Etats lors des élections fédérales est en légère hausse par rapport aux dernier scrutins.

Au moins 160 candidats se présentent pour occuper un siège à la Chambre haute.

Au moins 160 candidats se présentent pour occuper un siège à la Chambre haute.

Keystone

Au moins 160 candidats briguent un siège au Conseil des Etats, soit une légère augmentation par rapport aux deux derniers scrutins. Les cantons du Jura, de Neuchâtel, de Vaud et de Genève se distinguent par un nombre de prétendants au-dessus de la moyenne.

Contrairement à celui du National, le visage de la Chambre des cantons ne sera pas connu le 18 octobre. Son élection s'effectuant au système majoritaire - sauf à Neuchâtel et dans le Jura -, un second tour sera nécessaire dans tous les cantons où deux candidats n'auront pas atteint la majorité absolue.

Corollaire vraisemblablement du système proportionnel, le nombre de candidats dans le canton de Neuchâtel est le plus élevé de Suisse, soit 18. Il est de six dans le petit canton du Jura. Parmi les cantons au système majoritaire, c'est dans celui de Vaud que le nombre de prétendants est le plus élevé: 15. Suivent Genève, Berne et Argovie avec 10 candidats pour deux sièges.

Les Vaudois se distinguent

Vaud se distingue également en étant le seul canton où les deux sortants, Géraldine Savary (PS) et Luc Recordon (Verts) se présentent également au Conseil national. L'inverse est plus courant: 30 conseillers nationaux sortants tentent leur chance à la Chambre des cantons. Au total, 92 candidats briguent un fauteuil dans les deux Chambres.

Le conseiller national Andrea Caroni (PLR/AR) est le seul conseiller national sortant à revendiquer un siège au Conseil des Etats sans se représenter à la Chambre du peuple. Mais après le retrait de son collègue de parti Hans Altherr, il n'a pas de concurrence et ne prend donc guère de risque pour occuper le seul siège du demi-canton.

Par rapport aux dernières élections, le nombre de candidats à ce scrutin est en légère hausse, passant de 134 en 2007 à 154 en 2011 et 160 aujourd'hui. Ce nombre pourrait encore évoluer d'ici au 18 octobre. Dans dix cantons en effet, il n'y a pas de délai de dépôt des candidatures pour le 1er tour. En outre, seuls 45 sièges sont à pourvoir. Celui d'Appenzell Rhodes-Intérieures l'a déjà été le 26 avril dernier. Ivo Bischofberger (PDC) a été réélu.

Le PDC en force

Sans surprise, la part de femmes est nettement plus faible que celle des candidates au National, qui atteint près d'un tiers. Au Conseil des Etats, elle est de quelque 20%, contre 19% il y a quatre ans et 24% en 2007. Le conseil actuel en compte neuf, soit 19,5%.

Le parti le mieux représenté à la Chambre des cantons est aussi celui qui fournit le plus de candidats à cette élection. Le PDC présente en effet 25 personnes. Suivent l'UDC avec 24 candidats, le PLR 22 et le PS 20. Le conseil sortant est constitué de 13 PDC, 11 PLR et 11 PS, 6 UDC, 2 Verts et 2 PVL ainsi qu'un PBD.

(ats)

Votre opinion