24.09.2018 à 02:45

RDCAu moins 18 morts dans une attaque à Beni

Une attaque attribuée aux ADF, groupe d'origine ougandaise, a fait au moins 18 morts dans l'est de la RDC samedi soir.

Patrouille de l'ONU dans les rues de Beni. (23 août 2018)

Patrouille de l'ONU dans les rues de Beni. (23 août 2018)

AFP

Au moins 18 personnes ont été tuées samedi soir à Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) dans une attaque attribuée par l'armée au «terrorisme» du groupe Allied Democratic Forces (ADF), d'origine ougandaise. Parmi les victimes figurent quatorze civils.

L'attaque a également fait neuf blessés, a indiqué un porte-parole de l'armée dans la région. «Le territoire et la ville de Beni font face au terrorisme ADF dont la structure du commandement est tenue par les Ougandais», a-t-il ajouté.

Des humanitaires étrangers se trouvent depuis début août dans cette ville du Nord-Kivu en raison d'une épidémie d'Ebola. En raison de l'attaque et de manifestations spontanées dimanche à Beni, «les activités de terrain contre l'épidémie d'Ebola ont été suspendues» dans cette zone, selon un communiqué du ministère congolais de la santé.

Mystérieuse nébuleuse, les ADF sont tenus responsables du massacre de plus de 700 civils à Beni et sa région depuis octobre 2014, en plus de la mort de 15 casques bleus tanzaniens en décembre.

Les ADF vivent en communauté dans les forêts près de Beni, sans afficher ni leader ni revendication. Leur affiliation à l'islamisme radical n'a jamais été prouvée.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!