Niger: Au moins 22 soldats tués dans une attaque

Publié

NigerAu moins 22 soldats tués dans une attaque

L'assaut était dirigée contre un site de réfugiés maliens. Le HCR a confirmé le bilan des victimes.

Selon les autorités à Niamey, les agresseurs parlaient le touareg.

Selon les autorités à Niamey, les agresseurs parlaient le touareg.

Keystone

Au moins 22 soldats ont été tués au Niger jeudi dans une attaque, a déclaré le Premier ministre nigérien Brigi Rafini. Des assaillants inconnus ont pris pour cible un camp de réfugiés pour Maliens du village de Tassalit, dans la région de Tahoua.

Le bilan n'est pas définitif. «Il pourrait s'alourdir», a précisé M. Rafini à la télévision publique TeleSahel. Il n'a rien dit au sujet de l'identité des assaillants ni si des civils avaient été tués ou blessés.

Les habitants du camp sont des Maliens qui ont pris la fuite vers le Niger après que des militants islamistes, dont certains ont avec des liens d'Al-Qaïda, ont conquis le nord du désert malien en 2012.

Le HCR «choqué»

Une intervention militaire menée par la France a ensuite repoussé les militants une année plus tard, mais des zones entières échappent encore au contrôle des autorités. L'armée du Niger, de taille modeste, lutte contre les militants de Boko Haram, qui lance des raids sur la frontière sud du pays à partir du Nigeria, tout en s'efforçant de contenir un flux d'attaques qui viennent du Mali.

Vendredi, le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) s'est dit à Genève «choqué» et a «fermement condamné» cette attaque qui a eu lieu après d'autres violences récentes. Aucun membre de son dispositif n'était présent au moment des violences dans le site qui accueille le camp de milliers de personnes.

Le HCR a envoyé immédiatement sur le site pour identifier les besoins. Il va rencontrer samedi les réfugiés et les autorités. Au total, plus de 60'000 Maliens sont réfugiés dans l'ouest du Niger.

(ats)

Ton opinion