Publié

Attentat de NiceAu moins deux Suisses sont morts dans la tuerie

Au moins deux Suisses ont trouvé la mort dans l'attentat survenu à Nice: une Tessinoise âgée de 54 ans et un enfant. Le procureur général de la Confédération a ouvert une procédure pénale.

1 / 125
Un détenu suspecté de participation à l'attentat de Nice s'est donné la mort en prison. (Mardi 12 juin 2018)

Un détenu suspecté de participation à l'attentat de Nice s'est donné la mort en prison. (Mardi 12 juin 2018)

AFP
Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a donné une conférence de presse, durant laquelle il a annoncé que les plaintes sur la sécurité de la Promenade des Anglais, provenant de familles de victimes des attentats de Nice, avaient été classées. (Jeudi 19 janvier 2017)

Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a donné une conférence de presse, durant laquelle il a annoncé que les plaintes sur la sécurité de la Promenade des Anglais, provenant de familles de victimes des attentats de Nice, avaient été classées. (Jeudi 19 janvier 2017)

AFP
Vingt-deux personnes intervenues pendant l'attaque de Nice ont reçu dimanche la Légion d'honneur. (1er janvier 2017)

Vingt-deux personnes intervenues pendant l'attaque de Nice ont reçu dimanche la Légion d'honneur. (1er janvier 2017)

AFP

Il s'agit d'une pratique «standard», selon le procureur général de la Confédération Michael Lauber, dès lors que des Suisses figurent parmi les victimes.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) peut ainsi appuyer plus rapidement et plus efficacement les autorités locales, a expliqué M. Lauber samedi sur les ondes de la radio alémanique SRF.

«Le plus important en ce moment est le soutien aux victimes», a-t-il déclaré. La procédure ouverte permet au MPC d'aider à identifier les victimes et de servir de point de contact à leurs proches.

Avant le drame qui a touché la préfecture des Alpes-Maritimes, des leçons ont pu être tirées d'autres attaques, selon le procureur général de la Confédération. Ce dernier relève que la collaboration internationale et la coordination s'améliorent, en raison des attentats qui, depuis peu, se produisent malheureusement de plus en plus souvent.

Pas de contacts directs

Au moins deux Suisses ont trouvé la mort dans l'attentat survenu à Nice jeudi soir. Il s'agit d'une Tessinoise âgée de 54 ans et d'un enfant. D'autres victimes ne peuvent être exclues pour l'instant.

D'après Michael Lauber, l'homme qui a écrasé plus de 80 personnes au volant d'un camion de location n'avait pas de contacts directs en Suisse.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!