23.07.2020 à 10:12

Canton des GrisonsAu moins sept infections dans un camp de vacances

Un camp de vacances a eu lieu la semaine dernière dans les Grisons avec des enfants et des adolescents. Sept infections ont été confirmées. Plusieurs autres personnes présentent des symptômes suspects.

Une trentaine de participants au camp ont poursuivi leurs vacances dans un autre camp qui a été interrompu après l’apparition des symptômes (photo symbolique).

Une trentaine de participants au camp ont poursuivi leurs vacances dans un autre camp qui a été interrompu après l’apparition des symptômes (photo symbolique).

KEYSTONE/OBS

Les Grisons annoncent au moins sept infections au coronavirus dans un camp de vacances réunissant une centaine d’enfants et jeunes adolescents de 9 à 13 ans. Au total, 196 personnes ont été mises en quarantaine, 14 se trouvent en isolement et deux sont hospitalisées.

Le camp qui a eu lieu la semaine dernière dans la région de Coire était notamment destiné à préparer un concert final. Environ 80 participants sont domiciliés aux Grisons, indique jeudi l'office cantonal de la santé qui a été informé du cas lundi.

Deuxième camp interrompu

Plusieurs participants ont poursuivi leurs vacances dans un autre camp qu’ils ont rejoint au cours du week-end, avant l’apparition des symptômes. La trentaine de participants à ce second camp, interrompu entre-temps, font partie des personnes mises en quarantaine.

Outre les sept infections confirmées, plusieurs personnes présentent des symptômes suspects. L'office cantonal de la santé s’attend donc à ce que le nombre d’infections confirmées augmente parmi les personnes mises en quarantaine, indique son directeur Rudolf Leuthold à Keystone-ATS. Le résultat de leurs tests n’est pas encore connu.

Camp de jeunesse chrétienne

Le camp concerné par les sept infections se déroulait à Parpan, près de Lenzerheide, précise Adonia, l’association de jeunesse chrétienne qui l’organisait. Cette dernière entend maintenir tous ses camps planifiés cette année. Elle va toutefois compléter ses mesures de protection contre le coronavirus en imposant le port du masque lors de ses concerts, précise son porte-parole Patric Neeser.

Le service grison de traçage des contacts a pu rapidement mettre en œuvre les mesures de contrôle et interrompre la chaîne d’infection. Lors du concert final du premier camp, les visiteurs avaient été enregistrés et répartis en secteurs. De cette manière, un secteur entier comptant 42 spectateurs a pu être placé en quarantaine.

Traçage: le canton serre la vis

Comme d’autres cantons, les Grisons ont enregistré ces dernières semaines une augmentation des foyers d’infections, principalement dans les domaines du divertissement, de la restauration et des loisirs. Les autorités ont donc décidé de serrer la vis en matière de traçage des contacts.

Elles exigent désormais que les établissements et les organisateurs vérifient l’authenticité des coordonnées de leurs clients. Les Grisons suivent ainsi le modèle imposé par plusieurs cantons dont Berne, Zurich, les deux Bâle, Argovie, Soleure, Lucerne et le Tessin.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!