Coupe du monde: Au programme de vendredi, l'Argentine et le Brésil visent une place en demies

Actualisé

Qatar 2022Au programme de vendredi, le coup d’envoi des quarts de finale

L’Argentine de Messi et le Brésil de Neymar visent une place en demi-finale. Mais les Pays-Bas et la Croatie entendent bien empêcher cet affrontement entre Sud-Américains.

Lionel Messi va retrouver les Pays-Bas de Louis Van Gaal, comme en 2014.

Lionel Messi va retrouver les Pays-Bas de Louis Van Gaal, comme en 2014.

IMAGO/Moritz Müller

Il ne reste plus que huit équipes en mesure de prétendre au titre de championne du monde. Mais pour chacune d’elles, la route est encore longue. Plusieurs montagnes se dressent sur leur chemin respectif, à commencer par celle des quarts de finale. Vendredi, la Croatie défiera le Brésil à 16 heures tandis que les Pays-Bas feront face à l’Argentine à 20 heures.

La ténacité de la Croatie face à la puissance de feu du Brésil

Avec cinq étoiles accrochées à son maillot, le Brésil part favori d’un alléchant quart de finale du Mondial 2022 contre la Croatie vendredi au stade Education City, une affiche qui oppose deux purs pays de football. «Nous jouons contre le grand favori, ils sont toujours favoris», sourit Luka Modric, le milieu de terrain star des Vatreni (les Flamboyants) qu’il avait emmenés il y a quatre ans et demi en finale en Russie (défaite 4-2 face à la France).

«Le Brésil, c’est la meilleure équipe de cette Coupe du monde», appuie son sélectionneur, Zlatko Dalic. «Le danger vient de partout, il ne faudra pas laisser d’espaces, si nous ouvrons le jeu nous aurons des problèmes.» Avec un Neymar remis de son entorse à la cheville droite, un Richarlison insatiable – auteur de trois buts dont deux époustouflants -, un Raphinha déchaîné, l’équipe de Tite tourbillonne autour de ses adversaires.

Elle rêve en outre d’une possible demi-finale de légende contre son grand rival argentin, qui dispute son quart de finale contre les Pays-Bas vendredi dans la soirée (20 h).

Mais si les Croates acceptent d’endosser le maillot de l’outsider, ils ont un tout autre programme en tête. Sur les dernières années, personne n’a montré une résilience à la hauteur de la leur. Sur ses sept derniers matches à élimination directe, l’équipe au damier rouge et blanc est allée six fois en prolongation. Elle en a gagné quatre, signant au passage un impressionnant trois sur trois aux tirs au but, le dernier lundi contre le Japon en huitièmes de finale (victoire 1-1, 3 tab à 1). 

Argentine-Pays-Bas, une histoire riche de plusieurs épisodes

Entre les Pays-Bas et l’Argentine, il existe un certain nombre de précédents en Coupe du Monde. Le plus récent date de 2014, avec une victoire agonisante aux tirs au but pour les Argentins. Sur le banc des «Oranje» à l’époque, on retrouvait déjà un certain… Louis Van Gaal.

Si on remonte le temps encore davantage, il y a le match de 1998 et un but pour l’histoire signé Dennis Bergkamp. Faisant suite à un contrôle divin, le joueur d’Arsenal infligeait un petit pont à Ayala, avant d’envoyer une frappe de l’extérieur sous la barre, tout ça à la 90e minute. Ce but pour la postérité était également synonyme de demi-finale pour les Pays-Bas.

Et comme si l’Histoire entre ces deux grandes nations du football n’était pas déjà assez riche comme ça, elle comporte un troisième précédent de renom: la finale de la Coupe du Monde 1978. Sans Johan Cruyff, pas de la partie durant ce Mondial, les Pays-Bas s’inclinaient face à l’Argentine de Menotti, qui accédait pour la première fois à la gloire éternelle.

Si les coéquipiers de Lionel Messi entendent faire comme leurs aînés, il leur faudra trouver la solution face à une équipe néerlandaise spécialiste au moment de fermer les espaces. Malgré les voix critiques au pays, les hommes de Van Gaal croient en leur style de jeu.  «On ne joue plus au foot comme en 1998 ou 1978. C’était un jeu plus ouvert, ça ne l’est plus. C’est la réalité», a d’ailleurs clamé le coach batave jeudi en conférence de presse.

Côté argentin, on confirme les dires de «la Tulipe de Fer». «Ce que dit Van Gaal n’est pas une découverte. Les Pays-Bas sont une équipe très équilibrée. Ils attaquent tous et ils défendent tous. Il y a des années, on pouvait penser à avoir cinq joueurs qui ne faisaient qu’attaquer. Aujourd’hui le foot est différent», a reconnu Lionel Scaloni, le coach argentin.

Les équipes probables

(16h00) Croatie – Brésil, au stade Education City

Croatie: Livakovic – Barisic, Juranovic, Lovren, Gvardiol – Modric (cap.), Brozovic, Kovacic – Kramaric, Petkovic, Perisic

Sélectionneur: Zlatko Dalic (CRO)

Brésil: Alisson – Militao, Marquinhos, Thiago Silva (cap.), Danilo – Casemiro, Neymar, Paqueta – Raphinha, Richarlison, Vinícius Júnior

Sélectionneur: Tite (BRA)

Arbitre: Michael Oliver (ENG)

(20h00) Pays-Bas – Argentine, au stade Lusail

Pays-Bas: Noppert – Dumfries, Timber, van Dijk (cap.), Aké, Blind – de Roon, Klaassen, de Jong – Depay, Gakpo

Sélectionneur: : Louis van Gaal (NED)

Argentine: Em. Martínez – Molina, Romero, Otamendi, Acuna (ou Tagliafico)- Mac Allister, Fernandez, De Paul – Di Maria (ou Correa), Messi (cap.), Alvarez

Sélectionneur: Lionel Scaloni (ARG)

Arbitre: Antonio Mateu Lahoz (ESP)


(AFP/EBA)

Ton opinion