20.09.2020 à 18:45

CyclismeAu tour du Tour de dire «non au racisme»

Dans la foulée de l’interview donnée par Kévin Réza, le Tour de France a fini par rejoindre le mouvement contre le racisme.

par
Sport-Center
Caleb Ewan , comme ses collègues, a profité du masque réglementaire pour faire passer le message.

Caleb Ewan , comme ses collègues, a profité du masque réglementaire pour faire passer le message.

@Twitter

«Je suis professionnel depuis dix ans et je n’ai jamais ressenti la moindre solidarité dans le peloton.» En fin de Tour, dans une interview donnée au site Cyclingnews, Kévin Réza, le coureur de l’équipe B&B Hotels-Vital Concept et seul Noir sur la Grande Boucle 2020, se disait désolé du manque de soutien de la part de ses collègues.

Forcément, Kévin Réza a fait passer son message.

Forcément, Kévin Réza a fait passer son message.

@Twitter

«Ce n’est pas une critique, c’est une simple observation. Je ne pèse pas autant dans mon sport que Lewis Hamilon en Formule 1 ou LeBron James en NBA. Mais je me sens libre et suis prêt à me battre pour faire avancer les choses», avait-il ajouté. Il a enfin été entendu.

Même déçus, les Jumbo-Visma ont rejoint le mouvement.

Même déçus, les Jumbo-Visma ont rejoint le mouvement.

@Twitter

Mieux vaut tard que jamais, paraît-il. Alors les coureurs de la Grande Boucle ont trouvé quelques minutes, dimanche matin avant le départ de la dernière étape en direction de Paris, pour griffonner «No To Racism» sur leurs masques, sur le chemin pour le départ donné à Mantes-la-Jolie.

Matteo Trentin aussi était dans le coup.

Matteo Trentin aussi était dans le coup.

@Twitter

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!