Athlétisme: Audrey Werro, la médaille ou rien

Publié

AthlétismeAudrey Werro, la médaille ou rien

La jeune fribourgeoise, qui a remporté la médaille l’argent lors du 800 mètres des Mondiaux U20, se savait capable d’un exploit. Son entraîneuse Christiane Berset Nuoffer raconte.

par
Rebecca Garcia
La jeune sprinteuse rêve déjà des Jeux olympiques de Paris, en 2024.

La jeune sprinteuse rêve déjà des Jeux olympiques de Paris, en 2024.

IMAGO/Beautiful Sports

Quand Audrey Werro a pris le départ de la finale, elle ne pensait qu’à briller. L’athlète du CA Belfaux présentait le troisième temps au départ de ce 800 mètres des Mondiaux U20 d’athlétisme, à Cali (Colombie) mercredi.

Deux Américaines la devançaient théoriquement. «Je savais qu’Audrey voulait une médaille», confirme son entraîneuse, Christiane Berset Nuoffer, encore ravie de la performance de «son» athlète, qui a seulement 18 ans. 1’ 59”53, c’est le record national U28 et U23. Il lui vaut la médaille d’argent.

«La dernière ligne droite m’a paru interminable.»

Christiane Berset Nuoffer

Pour parvenir à faire mentir les chronos passés, la Fribourgeoise a appliqué une stratégie de course bien pensée. «Je ne voulais pas qu’Audrey parte tout de suite devant et fasse le lièvre pour les Américaines, explique la Fribourgeoise. Il fallait éviter de démarrer trop vite et ne pas se laisser enfermer.»

Werro s’est rapidement placée derrière une des Américaines pour placer son accélération juste avant l’ultime virage. «La dernière ligne droite m’a paru interminable», lance Berset Nuoffer, dans un éclat de rire. 

Le repos avant d’y retourner

Audrey Werro est passée du côté des spectateurs pour les dernières compétitions de la semaine, à Cali. Elle devra rapidement se remettre au travail puisqu’elle a été sélectionnée pour participer aux Européens de Munich, du 11 au 21 août.

À long terme, les Jeux olympiques de Paris figurent dans les objectifs de la jeune athlète. «Nous allons construire un plan d’entraînement, et par exemple changer le nombre de séances par semaine. Il y a énormément de marge de progression à ce niveau-là», explique encore son entraîneuse.

Malgré tout, la Fribourgeoise entend terminer ses études et rester dans une structure qui lui plaît, entourée de ses amis, au CA Belfaux.

Ton opinion