Session d’hiver - Augmenter le nombre de trains internationaux est «indispensable»
Publié

Session d’hiverAugmenter le nombre de trains internationaux est «indispensable»

Les sénateurs ont accepté une motion qui demandait au Conseil fédéral un plan de mesures pour augmenter le nombre de correspondances internationales des trains.

par
Christine Talos
Y aura-t-il plus de trains de nuit pour partir à Berlin, comme ici?

Y aura-t-il plus de trains de nuit pour partir à Berlin, comme ici?

DB

Bonne nouvelle pour ceux qui aiment partir à l’étranger en train. Après le National, le Conseil des États a tacitement transmis une motion du National visant à rendre le transport international plus écologique. Il répondait ainsi à une motion de la conseillère nationale Aline Trede. (Verts/BE) qui demandait un plan de mesures pour augmenter à moyen et long termes le nombre de correspondances internationales du trafic ferroviaire voyageurs.

Selon la Verte, il est impératif d’améliorer les transports publics écologiques, y compris pour le trafic international, afin d’atteindre les objectifs climatiques fixés par le Conseil fédéral. «Alors que le trafic ferroviaire voyageurs national et l’infrastructure ferroviaire sont dotés de projets généraux d’horaires et d’aménagements jusqu’en 2035, la Confédération n’a fixé aucun objectif à moyen et long terme pour le trafic ferroviaire voyageurs international», critique-t-elle. «Une telle planification est pourtant indispensable puisque ce trafic est voué à croître fortement en raison de son bon bilan en termes d’énergie et de CO2», souligne-t-elle.

Aline Trede demandait notamment que Berne améliore les liaisons directes de jour avec les villes européennes alentour, les trains de nuit et les raccordements ferroviaires au sein des agglomérations frontalières, à l’image de ce qui a été fait à Genève avec le CEVA. Cette augmentation contribuera à la réduction d’émissions de CO2 dans le domaine de la mobilité, a rappelé Brigitte Häberli-Koller (Centre/TG) au nom de la commission.

Du côté du Conseil fédéral, la ministre des Transports Simonetta Sommaruga proposait elle aussi d’accepter la motion. «Il est judicieux de développer davantage le transport de voyageurs pour les liaisons internationales», a souligné la Bernoise. «Nous aurons bientôt l’occasion de mettre en œuvre cette motion dans le cadre de la loi sur le CO₂», a-t-elle promis.

Votre opinion

9 commentaires