Motocyclisme: Avant sa mission complexe, Quartararo fait le boulot

Publié

MotocyclismeAvant sa mission complexe, Quartararo fait le boulot

Le champion du monde en titre a parfaitement entamé son GP de Grande-Bretagne MotoGP en dominant les premiers essais libres.

par
Jean-Claude Schertenleib
 Fabio Quartararo en action vendredi.

 Fabio Quartararo en action vendredi.

IMAGO/Action Plus

Il est concentré à 100% sur sa mission, qui ne paraît pas facile ce week-end à Silverstone: champion du monde MotoGP en titre, leader de l’exercice actuel avec encore plus de 20 points d’avance sur Aleix Espargaró (Aprilia), vainqueur en Grande-Bretagne l’an dernier, le Niçois Fabio Quartararo a, en théorie,  tout pour passer un nouveau week-end glorieux. Mais voilà: son erreur du GP des Pays-Bas, le dernier dimanche de juin, a eu des conséquences, sous la forme d’une pénalité de «long lap» qu’il devra subir en course.

Rappel des faits: à Assen, alors qu’il voulait absolument revenir sur la tête où Francesco Bagnaia (Ducati) semblait décidé à jouer les solistes, Quartararo a attaqué l’aîné des frères Espargaró dans un trou de souris. Cela ne pouvait pas passer. Le pilote Yamaha s’est retrouvé à terre, sa machine touchant l’Aprilia qu’Espargaró parvenait à garder sur ses roues dans le bac à sable. Cette action, au lendemain du GP des Pays-Bas, sera jugée comme un acte de conduite «irresponsable» par les commissaires et pénalisée par un «long lap» lors de la reprise, en Grande-Bretagne.

Ainsi, dimanche, dans les premiers kilomètres du GP, Quartararo devra volontairement s’écarter de la trajectoire pour emprunter un couloir étroit avant de pouvoir retrouver la piste. Estimation du temps perdu: 1,5 seconde.

Le problème est néanmoins plus complexe parce que, cette pénalité devant être effectuée dans les quatre premiers tours, donc au moment où, logiquement, le peloton sera encore compact, Quartararo pourrait ainsi perdre une demi-douzaine de places. Et lorsqu’on sait que la Yamaha éprouve des problèmes pour dépasser les autres machines, on imagine un peu mieux l’ampleur de la tâche qui attend le Français.

Mais avant de trop réfléchir à la tactique dominicale, il est essentiel pour Quartararo d’assurer une place le plus en avant possible sur la grille de départ, ce qu’il a parfaitement réussi ce vendredi, en signant le meilleur temps devant la Suzuki de Joan Mir et l’Aprilia de Maverick Viñales.

Les autres pole provisoires: John McPhee (Husqvarna) en Moto3 et Augusto Fernández (Kalex) en Moto2, une catégorie qui enregistre les forfaits du phénomène Pedro Acosta (pas encore suffisamment remis d’un accident survenu à l’entraînement en motocross avant Assen) et du Britannique Sam Lowes (chute en début de première séance d’essais libres, dislocation de l’épaule gauche).

Ton opinion