Publié

BasketballAvec Capela, Atlanta a aligné un troisième succès consécutif en NBA

Milwaukee a eu le dernier mot face à Chicago dans le choc de la Conférence Est, vendredi en NBA, où Stephen Curry a sauvé Golden State au buzzer contre Houston.

Clint Capela à l’assaut du panier.

Clint Capela à l’assaut du panier.

Getty Images via AFP

Milwaukee a eu le dernier mot face à Chicago dans le choc de l’Est, conférence à nouveau dominée par Brooklyn, vendredi en NBA, où Stephen Curry a sauvé Golden State au buzzer contre Houston et les Lakers se sont fait violence à Orlando.

Les Bucks, champions en titre, portés par l’inévitable Giannis Antetokounmpo (30 pts, 12 rebonds), l’ont emporté (94-90) dans un match où la mène au score a changé 16 fois et l’égalité s’est produite à 15 reprises.

En face, DeMar DeRozan (35 pts, 6 rbds) a brillé mais manqué la tentative derrière l’arc qui aurait pu replacer les siens devant dans les dernières secondes. Au lieu de quoi, Khris Middleton (16 pts, 10 rbds) a mis deux lancers francs qui ont plié la rencontre.

L’adresse à trois points a d’ailleurs été en berne pour Chicago (18,4%), qui glisse à la 2e place, et à peine meilleure pour Milwaukee (19,4%), toujours 4e derrière Miami (3e), défait dans les derniers instants à Atlanta (110-108).

Capela et les Hawks vainqueurs

Les Hawks (12e) de Trae Young (28 pts) vont un peu mieux avec un troisième succès d’affilée, qu’ils ont pourtant bien failli voir s’envoler, leur avance de 18 unités ayant presque totalement fondu. Clint Capela ne faisait pas partie du cinq de base. Le pivot genevois a cependant été aligné pendant un peu plus de 25 minutes. Il a réussi les trois tirs qu’il a tentés (6 points), mais ne s’est emparé que de 6 rebonds.

Et le Heat de manquer l’occasion de reprendre la tête au classement, contrairement aux Nets, vainqueurs à San Antonio (117-102) grâce à James Harden, dont le triple-double (37 pts, 11 passes, 10 rbds) a éclipsé celui de Dejounte Murray (25 pts, 12 rbds, 10 passes).

A l’Ouest, les Warriors, longtemps malmenés par les Rockets, qui ont eu jusqu’à 15 longueurs d’avance, ont frôlé une malvenue deuxième défaite consécutive à domicile. Mais Curry, pourtant à la peine (22 pts à 6/21, 12 passes), a surgi pour mettre le shoot de la victoire à la sirène (105-103).

Les résultats

(AFP)

Ton opinion