Tennis: Avec Dimitrov, Federer affronte son clone
Publié

TennisAvec Dimitrov, Federer affronte son clone

Le Bulgare Grigor Dimitrov, longtemps surnommé «Baby Federer», a une technique de jeu similaire à celle du Bâlois.

Roger Federer n'a, pour l'instant, pas été inquiété sur sa route d'un huitième sacre à Wimbledon. Mais les embûches vont désormais se succéder, dès lundi face à Grigor Dimitrov (Centre Court, aux alentours de 18 heures).

Le Bâlois l'a reconnu samedi soir après sa qualification pour les 8es de finale: «Mon principal problème n'a pas été jusqu'ici mes adversaires, mais mon rhume», a jugé celui qui, malgré ce léger refroidissement, n'a passé que 4h03 sur le court pour écarter Alexandr Dolgopolov (6-3 3-0 abandon), Dusan Lajovic (7-6 6-3 6-2) et Mischa Zverev (7-6 6-4 6-4).

En dépit de ce rhume, dont il espère être complètement guéri lundi, Roger Federer tient la grande forme. «Je crois même que je me sens en meilleure forme physique qu'à l'Open d'Australie (réd: où il avait gagné le titre en janvier dernier). Les courts en dur de Melbourne sont plus exigeants pour le corps, donc je me sens mieux ici à Wimbledon, même avec le rhume», a-t-il assuré.

Gros clients

Et ça tombe bien au vu de la semaine qui l'attend. Car après trois tours en guise d'échauffement, Roger Federer va devoir enchaîner les gros clients s'il entend aller jusqu'au bout. Il s'attaquera lundi en fin de journée à Grigor Dimitrov puis, en cas de succès, au vainqueur du match opposant Milos Raonic à Alexander Zverev. Novak Djokovic pourrait ensuite se dresser sur sa route dans le dernier carré, avant une finale rêvée face à Rafael Nadal ou Andy Murray.

Mais avant toutes choses, Roger Federer devra donc se défaire de Grigor Dimitrov, contre qui il n'a jamais perdu en cinq confrontations. «A chaque fois que je le joue, il est plus fort que la fois précédente. Je m'attends à un match difficile», a-t-il prévenu avant d'affronter «Baby Federer», un surnom dont le Bulgare se serait bien passé.

«Il est vrai qu'on attendait davantage de lui ces dernières années. Mais il a progressé et se trouve aujourd'hui dans la meilleure phase de sa carrière», a noté le Bâlois, rappelant le parcours de Grigor Dimitrov au dernier Open d'Australie, où il avait failli sortir Rafael Nadal en demi-finale.

(ats/jsa)

Votre opinion