03.09.2020 à 09:45

Football«Avec Hoarau, tu peux faire d’une pierre deux coups»

Christian Constantin se prépare à une «américanisation» de l’expérience football avec, entre autres, des concerts à Tourbillon. Un double argument pour engager Guillaume Hoarau?

par
Mathieu Aeschmann
Christian Constantin prépare sa nouvelle saison sur le terrain (ici avec Fabio Grosso) et en dehors du terrain où l’assouplissement du Conseil fédéral lui donne des idées.

Christian Constantin prépare sa nouvelle saison sur le terrain (ici avec Fabio Grosso) et en dehors du terrain où l’assouplissement du Conseil fédéral lui donne des idées.

Pascal Muller/Freshfocus

Le FC Sion devra attendre le 18 octobre et un derby contre le LS pour retrouver Tourbillon aux deux tiers plein, comme l’a autorisé mercredi le Conseil fédéral. Mais cette plage de préparation de six semaines n’empêche pas Christian Constantin de déjà se projeter vers cette nouvelle saison qu’il imagine en nouvelle ère. «On va vers un modèle à l’américaine», prévenait le président sédunois dans Le Temps de jeudi. On lui a lancé un petit coup de fil pour connaître les contours de ce grand virage à l’Ouest.

«Notre volume de spectateurs autorisés va se situer entre 5500 et 6000 personnes, commence «CC». Or en Valais, il n’y aura presque que le sport qui sera capable s’assurer des manifestations avec une telle jauge. Pourquoi ne pas organiser un concert ou un spectacle de cirque de trente minutes, une heure avant le coup d’envoi? Il faut que j’en parle à Bastian (Baker)…»

Un restaurant derrière chaque tribune

Concrètement, Christian Constantin veut étirer l’expérience Tourbillon. Dès le mois d’octobre, son public sera exclusivement composé d’abonnés et il souhaite les garder plus longtemps sur le site. «Pour un match à 16 h le dimanche, on peut imaginer un show à 15 h, et il y aura une zone restaurant derrière chaque tribune pour ceux qui veulent rester pour la raclette après le match.» Pas tout à fait une révolution mais une forme d’embourgeoisement contraint. «Pour faciliter les mesures de traçage, il n’y aura que des abonnés. Ce sera, une place, un chemin, un restaurant, un siège. On va entrer dans une période qui troquera «l’esprit ultras» contre «l’esprit salon».»

Instagram @hoarauguillaume

Faut-il en déduire que des sièges seront ajoutés au cœur du gradin Nord? «Il faut que je regarde avec les quotas. Si j’ai déjà 1000 sièges sur le gradin Nord, on n’aura pas besoin d’en remettre.» Et cette systématisation des abonnements, ne poursuit-elle pas aussi un but marketing? «On sera beaucoup plus proche des clients, c’est évident.» Enfin quid du prix de ces abonnements obligatoires? Si l’offre s’enrichit et s’étire dans le temps, le prix suivra-t-il la même tendance? «On revient aux tarifs (ndlr: un peu plus onéreux) d’il y a deux-trois ans. Mais compte tenu du fait que les mesures Covid – masques, liquide, personnel, etc. – me coûtent six à sept francs de plus par billet de match, nos abonnements ne sont pas plus chers.»

Enfin on ne pouvait pas raccrocher sans demander à Christian Constantin si ses projets pour la nouvelle saison ne collaient pas parfaitement au profil d’un «avant-centre chanteur», talentueux et libre. Après tout, Guillaume Hoarau étale ses envies de Super League depuis quelques jours et le logo du FC Sion n’est jamais très loin de ses appels du pied (avec d’autres dont celui du Servette) «L’avantage avec Hoarau, c’est que tu peux faire d’une pierre deux coups», concède le président sédunois. Faut-il en déduire que le dossier trône sur son bureau, que le FC Sion est officiellement dans la course à son recrutement? «Je crois que j’ai répondu à ta question…» Pas faux. Pour ce qui est du sens de la réponse, par contre, chacun l’interprétera à sa guise.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
23 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Cricrilechêne

04.09.2020 à 07:03

L’avenir du fc sion,c’est pas en misant sur un mec de 36 ans! Faut rester sérieux.

Barthélémy Balet

03.09.2020 à 13:21

Cette nouvelle saison du FC Groland laisse à désirer.

Guy Parmelin

03.09.2020 à 12:29

Il y'a rien a faire a sion, a part l'armée du salut, est caritas.