France - Avec le toit scié, leur Citroën devient un cabriolet
Publié

FranceAvec le toit scié, leur Citroën devient un cabriolet

Deux bricoleurs ont décidé de se faire un délire pour leurs vacances. Les gendarmes ont trouvé cela moins drôle.

par
Michel Pralong
Avec un peu d’imagination, on peut rouler en Xantia les cheveux au vent.

Avec un peu d’imagination, on peut rouler en Xantia les cheveux au vent.

Gendarmerie de l’Indre

Mardi 17 août, deux copains de Reims prennent la route des vacances direction Biscarosse, sur la côte atlantique, quelque 800 km plus loin. Mais à peu près à mi-chemin, à Meunet-sur-Vatan, ils se font arrêter par les gendarmes de l’Indre. Il y avait quelque chose qui clochait sur leur cabriolet.

Parce que, justement, leur Citroën Xantia n’est pas, à la base, un cabriolet. Ces deux passionnés de mécanique, raconte «L’Union», ont voulu se faire un délire et ont coupé le toit de la voiture à la disqueuse. Pour faire encore plus joli, ils ont remplacé les chevrons Citroën à l’avant par les anneaux Audi et ajouté un sigle BMW à l’arrière. Mais pour les gendarmes, ce «concept car made in France», comme ils l’ont appelé sur leur page Facebook, ne passe pas. Ils ont, selon les dires des deux vacanciers, été certes très cool avec eux, mais leur ont tout de même infligé deux amendes de 135 euros (145 francs) pour «défaut de contrôle technique» et «modification sans déclaration d’un véhicule mis en circulation».

Un sigle Audi a été accroché sur les chevrons de la Citroën.

Un sigle Audi a été accroché sur les chevrons de la Citroën.

Gendarmerie de l’Indre

Oh, détail utile: les deux amis avaient un passager. Un iguane en plastique nommé Stevy, sur le siège arrière, qui n’a pas été amendé car il était attaché. Les trois ont pu reprendre la route et les petits plaisantins ont dit qu’ils allaient encore rouler avec leur concept car pendant les vacances, au risque de recevoir une nouvelle amende, mais qu’ils y renonceraient à leur retour.

Votre opinion