Coupe du monde: le Japon est en train de réaliser ce qu’a prédit un manga

Publié

Qatar 2022Avec sa victoire, le Japon est en train de réaliser ce qu’a prédit un manga

Et si les Samouraïs Blue gagnaient la Coupe du monde 2022? Les lecteurs du très populaire «Blue Lock» le croient.

par
Laurent Flückiger
«Blue Lock» est aussi une série animée, depuis octobre dernier.

«Blue Lock» est aussi une série animée, depuis octobre dernier.

DR

Ils l’ont fait. Jeudi, les Japonais ont battu les Espagnols et se sont qualifiés pour les 8es de finale en terminant premiers de leur groupe. Très vite, sur les réseaux sociaux, le hashtag Blue Lock est devenu tendance, comme lors de leur victoire contre l’Allemagne. «Le projet Blue Lock existe vraiment», pouvait-on notamment lire sur Twitter. De quoi parle-t-on?

«Blue Lock», c’est un peu le «Olive et Tom» («Captain Tsubasa») de la génération Z. Souvenez-vous du dessin animé des années 80 (adapté d’un manga): un joueur de football exceptionnel du nom d’Olivier Atton n’avait comme seul but que d’offrir la Coupe du monde de football au Japon. De son côté, la série écrite par Kaneshiro Muneyuki et dessinée par Nomura Yusuke commence par l’élimination de la Coupe du monde 2018 du Japon qui incite l’Union japonaise de football à fonder le Blue Lock, un centre de formation révolutionnaire rassemblant les 300 meilleurs attaquants collégiens du pays.

Publié depuis août 2018, le manga «Blue Lock» compte pour l’instant 21 volumes, tandis qu’une série animée est diffusée au Japon. Une version sous-titrée en français est diffusée sur la chaîne Crunchyroll

Un maillot officiel en collaboration avec le manga

Avec la victoire du Japon contre l’Allemagne et encore plus, jeudi, avec cette qualification pour la suite de la compétition, les fans ont vu là la réalisation, en vrai, du projet «Blue Lock». Les buts des joueurs ont été comparés à ceux des personnages, les décisions de l’entraîneur à celles lues sur papier. Désormais, beaucoup croient en la victoire finale du Japon au Qatar, comme une prophétie qui se réaliserait.

D’autant que la fiction rejoint déjà la réalité sur un point: cet été, Adidas a collaboré avec «Blue Lock» pour promouvoir le maillot des Samouraïs Blue dans les pages du manga. Désormais, bon nombre de lecteurs croient que ce sont leurs héros dessinés qui sont sur les terrains des stades qataris.

Par ailleurs, pour célébrer la qualification du Japon, Yusuke Nomura, le dessinateur de «Blue Lock», a publié une illustration.

L’équipe du Japon ira-t-elle au bout de son projet? La suite de son parcours se joue lundi 5 décembre à 16 h contre la Croatie. Le 22e tome de «Blue Lock» doit sortir le 16 décembre au Japon, le 11e, traduit en français, le 7 décembre chez Pika Éditions. On peut facilement imaginer que le succès sera plus que jamais au rendez-vous.

Ton opinion

0 commentaires